InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

05 novembre 2010

CROIX ROUGE : GREVE PAYANTE

Auparavant établi à Saint-Herblain, l'IFSI-IFAS (Institut de Formation en Soins Infirmiers / Institut de formation des aide-soignants, relevant de l'Institut Régional des Formations Sanitaires et Sociales des Pays de-la-Loire de la Croix-Rouge), s'est installé à Rezé le 20 juillet dernier, dans le nouveau "Pôle Santé" de Pont-Rousseau. (1).

Ce déménagement de l'institut de formation de la Croix Rouge, s'est accompagné, pour la vingtaine de personnes concernées (formateurs et secrétaires), d'une insupportable dégradation de leurs conditions d'enseignement, liées au turn-over de la direction depuis plusieurs années ainsi qu'aux problèmes matériels quotidiens de toutes sortes rencontrés venant se sur-ajouter aux déficits en personnels : non seulement on était loin du ratio souhaitable d'un Equivalent-temps-plein formateur pour 20 élèves et des 4 ETP (Equivalents-temps-pleins) administratifs nécessaires au fonctionnement de l'établissement. Mais, qui plus est, la direction nationale de la Croix Rouge n'avait pas prévu de ... directeur permanent pour son institut rezéen.

Les personnels enseignants listèrent donc leurs revendications. Ils exigèrent l'embauche de nouveaux personnels, une prime de 500 euros compensatrice des dégradations de travail liées au déménagement, y ajoutant le respect des stipulations de la convention collective nationale de la Croix Rouge en matière de déroulement de carrière et d'ancienneté.

Ne pouvant obtenir satisfaction de ces revendications, ils se mirent en grève le lundi 6 septembre; et contact fut établi avec l'UD-FO, qui chargea Thierry Martin du suivi de l'affaire.


A l'issue d'une semaine de grève et d'âpres négociations, les salariés parvinrent à arracher de la Croix-Rouge française, le vendredi 10 septembre, "un relevé de conclusions" satisfaisant leurs principales demandes et prenant aussi en compte celles des revendications qui supposent une révision à la hausse de la dotation financière de la Région (2) :

Le " relevé de conclusions" stipule :

Concernant les effectifs :

  • le recrutement d'un directeur permanent,
  • le maintien du nombre d'Equivalents-Temps-plein "jusqu'à la prochaine discussion budgétaire avec le Conseil Régional (où) des postes supplémentaires, pédagogiques et administratifs seront demandés (...) les salariés rappelant leur revendication de 4 ETP administratifs et d'un ETP pédagogique pour 20 élèves",

Reprise d'ancienneté :

  • réexamen, sur demande des intéressés, des déroulements de carrière en conformité avec les stipulations de la convention collective,
  • rappels d'ancienneté sur la base des erreurs constatées.


Prime exceptionnelle de 200 euros :

  • .... accordée "au regard des inconvénients liés aux conditions de déménagement et aux vacances de postes entraînant une complexité dans l'organisation du travail".

Conditions de travail matérielles :

  • Ménage effectué régulièrement, accès à internet effectif pour les salariés, tickets-restaurants (avec participation de l'employeur à hauteur de 1,30 euros pour les salariés) jusqu'à ce que le self -service soit accessible.

... Voilà qui s'appelle une grève payante, ayant donné aux personnels la démonstration de l'efficacité de la pratique contractuelle de la CGT-Force Ouvrière


1- Ce "pôle" regroupe, entre autres, les Nouvelles Cliniques Nantaises, le Centre Catherine de Sienne, et l'établissement de "soins de suite" de la Croix Rouge, plus désormais l'institut de formation de cette même Croix Rouge.

2- Ces prochaines négociations budgétaires se situent dans le cadre de la convention ad-hoc signée par la Croix Rouge avec la Région.