InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Commission Administrative de l'Union Départementale le 27 novembre
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

10 février 2011

ASSEMBLEE GENERALE DU SYNDICAT DES ASSURANCES

Le syndicat de l'assurance a tenu son AG le 29 janvier, en présence d'un représentant de l'UD.

Ils ont fait le point sur l'activité syndicale de l'année écoulée et sur la situation des salariés du secteur. A l'écoute des différents intervenants, un constat très clair est fait sur la situation : les plans d'austérité imposés par l'UE et le FMI au niveau national trouvent leur traduction directe au sein de nos entreprises.

Partout les mêmes plans se dessinent dans le but d'abaisser chaque jour un peu plus le coût du travail. On gèle les salaires, on externalise les activités les moins qualifiées (ex : courriers à la MAAF et à la MACIF), on industrialise (simplifications des tâches et augmentation de la productivité) et on attaque tous les droits collectifs (grilles indiciaires à la MAIF, organisation du travail à la MACIF).
Notre assemblée générale a rappelé nos principales revendications :
  • La nationalisation sans compensation des compagnies d'assurance, et la re-mutualisation des mutuelles.
  • Le maintien des sites de travail, de toutes les activités et de tous les emplois sur sites, et le maintien des statuts.
  • L'arrêt du management par objectifs et la suppression des systèmes de contrôle du rendement.
  • La garantie d'aucun licenciement
  • L'embauche en CDI à temps plein des salariés sous contrats précaires (CDD, prestataires, intérimaires).
  • Une augmentation des effectifs pour faire face à la charge de travail.
  • L'arrêt des plans de GPEC que nous condamnons. Ces plans ne visent qu'à intégrer les organisations syndicales et leurs faire accepter les multiples restructurations, et vagues de licenciement.
  • Le syndicat se prononce pour le maintien des OPCA par branche.
  • Une augmentation générale de 10% avec un minimum de 200€ par mois pour tous, et retour /ou la mise en place de l'augmentation automatique à l'ancienneté et aux grilles indiciaires de salaires.