InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Commission Administrative de l'Union Départementale le 27 novembre
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

18 mars 2011

FNAC: NEGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE

Les négociations annuelles obligatoires sont l’occasion chaque année de porter nos revendications sur tout un ensemble de thèmes, tels que les salaires évidemment mais également les conditions de travail (effectifs, durée) , la formation, l’égalité professionnelle, le régime de prévoyance etc. C’est une obligation légale auquel la FNAC ne peut se soustraire.

Cette année et après les déclarations en apparence porteuses faites par les représentants de le Direction de l’entreprise (Exploitation et RH en personne) en marge de la négociation « Handicap », il semblait alors possible d’avancer sur tout un ensemble de sujets sensibles. La Direction souhaitait adresser aux organisations syndicales des signes positifs …

Cependant,, il nous est apparu très vite les limites à  l’opération « COM »...
Après avoir écouté tout le tralala habituel sur les difficultés du moment, nous découvrons avec stupeur qu’il est désormais prévu de finaliser et donc d’acter par écrit  l’encaissement  pour les vendeurs des produits éditoriaux.
Il est à noter qu'en 2005, la direction FNAC avait déjà établi, de façon unilatérale, de nouvelles définitions de fonctions tout en adressant une fin de non-recevoir aux syndicats.

En terme de négociations, la FNAC propose un individualisme malsain, une polyvalence à moindre coût et un management à la hache sur fond de fatigue, d'usure psychologique, de démotivation, de pressions tout azimut … Le goût du métier, le respect du client et la passion du produit passant après.

En fait, la direction continue d'appliquer un management destructeur pour les salariés de l'entreprise mais oh combien rémunérateur pour l'actionnaire. [FNAC ET SOUFFRANCE AU TRAVAIL]


REVENDICATIONS FO :
  1. SALAIRES : une augmentation générale et la suppression du VIM (prime de Variable Individuel Mensuel)  par un 14 mois + une prime transports pour tous
  2. FORMATION : une refonte du DIF (Droit Individuel à la Formation) pour l’ouvrir à tous
  3. TEMPS DE TRAVAIL : un emploi à "temps complet" pour les salariés ayant un "temps partiel subi"
___ __ _

Déclaration lue à la première réunion de NAO :
Depuis que les négociations, qui portaient sur les salaires réels et qui se déroulaient au niveau des branches professionnelles ont été renvoyées dans les entreprises ou établissements, (loi du 13 novembre 1982 relative à la négociation collective), nous ne cessons de faire le constat que dans plus de 90% des entreprises du commerce, il ne s’agit que de parodies de négociation.
Force est donc de constater que les faits donnent malheureusement raison à notre Organisation qui n’était pas favorable au transfert de la négociation des salaires réels du niveau de la branche vers les entreprises.
Et la FNAC n’échappe pas à ce constat tant l’examen des propositions syndicales sont chaque année sans perspectives.
Mais comme nous n’avons d’autres solutions que de nous acharner à faire de la NAO ce que les textes prévoient qu’elle soit, nous espérons que cette nouvelle session de négociation 2011 soit l’occasion de négocier sérieusement et loyalement les salaires comme les conditions de travail des salariés de Relais. Conditions de travail qui se sont lourdement détériorées au cours de ces dernières années
Dans ce cadre, la délégation de la CGT-FO rappelle que face au déferlement des hausses de prix (carburant, produits frais, assurances, énergie, impôts locaux etc) il est vital que les salariés de la FNAC puissent vivre décemment de leurs travail. Et cela passe par conséquent par de véritables hausses de salaires, générales et substantielles
Un de nos précédents dirigeants avait annoncé un VIM équivalent à un 14ème mois… Force est de constater, après comparaison, qu’il serait plus raisonnable et plus viable pour les salariés de la FNAC de revendiquer un véritable 14ème mois !
Enfin, concernant le variable des élus, nous souhaitons que la Direction applique la jurisprudence en vigueur au sujet de la prise en compte des heures de délégations pour le calcul de la prime variable.

___ __ _
FO FNAC-Relais : Délégué Syndical Central - Stéphane RENAUD  : steflo@noos.fr | Syndicat du Commerce Nantes & Région : R. AIGOIN - Tél.:02.28.44.19.00