InFOrmation syndicale

MARDI 22 MAI GRÈVE DANS LA FONCTION PUBLIQUE - DU LUNDI 18 AU VENDREDI 22 JUIN STAGE CE/CSE - ...

19 avril 2011

FO DENONCE LA LOGIQUE DU PRIVE APPLIQUEE AU LOGEMENT SOCIAL

Le premier plan social dans le secteur du logement social est annoncé aux salariés d'ADOMA (ex SONACOTRA), principal opérateur national de logements sociaux à destination des publics démunis, dont 75% des résidents des 750 foyers sont des étrangers.

Suite au désengagement de l'Etat en 2010 qui a donné mandat de gestion à la Caisse des Dépôts et Consignations et à sa filiale Société Nationale Immobilière (SNI), voici le deuxième étage de la fusée: suppression d'emplois et redéfinition à marche forcée des missions de solidarité!

Sous couvert de favoriser la dynamique patrimoniale et la performance de gestion, le plan social prévoit la cession au privé de plus de 6.000 logements, dont 1.600 locatifs et la suppression de 260 postes soit 10% des effectifs.

  La Direction présente ces mesures comme un «moyen d'améliorer la qualité de vie des plus démunis» alors même qu'elle ne s'engage ni sur la baisse du prix du logement, ni sur un meilleur accès à celui-ci, ni sur l'amélioration des services et prévoit même la suppression de tout espace collectif!

Force Ouvrière s'oppose au plan social et dénonce la déstabilisation du secteur au profit de la marchandisation.

Le désengagement financier de l'Etat laisse proliférer les doctrines libérales diverses et variées, qui voient dans le logement social (et aujourd'hui même très social) la source de substantiels profits! Et il est à craindre que ce premier coup de butoir annonce une lame de fond: une déstabilisation


Communiqué FO