InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

01 juin 2011

FO POSE LES REVENDICATIONS SALARIALES "PUBLIC-PRIVE" A LA PREFECTURE

L’Union Départementale et l'interfédérale Force Ouvrière des fonctionnaires de Loire-Atlantique ont décidé de demander une entrevue en Préfecture ce 31 mai (17H) pour « déposer ses revendications salariales au représentant de l’Etat ». 

L’urgence salariale concerne les salariés du privé, comme ceux du public. Cela exige des revendications précises et des actions résolues. D’ailleurs, notre confédération envisage déjà une initiative, au plan national, pour mobiliser sur cette question et créer le rapport de forces.

L’Etat a une responsabilité, c’est celle d’augmenter le point d’indice de ses fonctionnaires. Depuis 2000, celui-ci a perdu plus de 10% de sa valeur, et même 48% depuis 1982 !
Depuis le 1er janvier, nos salaires nets ont même baissé du fait de la hausse de la cotisation retraite, or on nous annonce un gel des salaires pour 2 ans !
Dans ces conditions, il est urgent de rediscuter de la grille de la Fonction Publique pour revaloriser les carrières des agents.

  • C’est pour cela que nous revendiquons, pour tous les fonctionnaires, une augmentation immédiate de 5% du point d’indice, assortie de l’octroi de 200 € au titre d'un premier rattrapage de perte de pouvoir d'achat, c'est à dire 44 points d'indice.
  • Dans le secteur privé FO revendique également une augmentation de 200 € du SMIC brut, ce qui ferait 1280 € nets par mois et une augmentation générale des salaires.
  • Enfin, concernant la hausse des prix des carburants, la revendication FO est commune au privé et au public : une prime de transport d’un minimum de 400 € par an.

Force-Ouvrière prendra ses responsabilités : comme sur les retraites, ce qu’il faudra, c’est la grève interprofessionnelle pour gagner, et non pas des journées d’action sans revendications.
___ __ _
Contact : Armelle LE MAUFF TANGUY au 06 20 43 26 64