InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap (le 5 décembre 2017) Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

07 mai 2012

VIDÉOS: JEAN-CLAUDE MAILLY À TUNIS LE 1ER MAI 2012

A l’invitation de l’UGTT (Union Générale Tunisienne du Travail) Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière conduisait une délégation Force Ouvrière à Tunis le 1er mai dernier. Il participait à une manifestation qui était suivie d’un meeting avec prise de parole. 
 
1er Mai 2012: Jean-Claude Mailly à Tunis [1] par Force-Ouvriere
1er Mai 2012: Jean-Claude Mailly à Tunis [2] par Force-Ouvriere
___ __ _

Depuis la révolution et les élections législatives d’octobre dernier, les tentatives de déstabilisation de l’UGTT par le gouvernement ont été nombreuses. Encore récemment, le 9 avril, la police a violemment dispersé des manifestants qui s’étaient rassemblés pour la fête des Martyrs. Un événement qui est encore dans les mémoires et qui alimente les craintes de débordements et de provocations. L’UGTT a néanmoins obtenu l’autorisation d’organiser la manifestation du 1er Mai sur la fameuse avenue Bourguiba.

Le 28 avril, la tension est encore montée d’un cran lorsque le parti islamiste au pouvoir, Ennahda, a appelé ses partisans à participer au 1er Mai, tentant ainsi d’opérer une véritable récupération politique. Au final, les débordements ont été isolés et contenus. Près de 80 000 personnes ont défilé, ce qui constitue une première historique pour la Tunisie et une réussite pour le peuple tunisien en général, comme pour l’UGTT en particulier.

Dès le 30 avril au soir, une rencontre avec le Secrétaire général, Hassine Abassi, a eu lieu, suivie d’une réunion de travail avec des membres du bureau confédéral de l’UGTT. Au menu: le renforcement des relations entre les deux centrales, ainsi que l’élaboration d’un programme d’échanges entre l’UGTT, FO et l’Association des Tunisiens en France sur des questions de formation syndicale ou sur des sujets sociaux spécifiques. Durant la soirée, un rassemblement festif était organisé par l’UGTT sur l’avenue Bourguiba, devant le Théâtre municipal. Le lendemain matin, après une conférence de presse, un meeting s’est déroulé sur la place Mohammed Ali Eli Hammi (fondateur du syndicat en 1912), où se trouve le siège de l’UGTT, au cours duquel Jean-Claude Mailly a pris la parole. Il a notamment salué «le vent de la liberté qui souffle sur la Tunisie».

Dans la foulée, le Secrétaire général de l’UGTT a rappelé que la journée «a une saveur particulière et un goût distinctif», car la Tunisie est en plein processus de libération. Il a également dénoncé les tentatives de déstabilisation et les attaques flagrantes contre la liberté d’expression dont sont victimes journalistes, intellectuels et syndicalistes. «Tout cela menace de transformer notre printemps prometteur de réformes et de délivrance en un hiver sombre et un désordre pouvant tourner en cauchemar.»

Enfin, il a appelé à la vigilance et la veille permanentes pour sauvegarder la Révolution. À la suite de la manifestation et jusqu’au 2 mai au matin, des réunions de travail ont eu lieu entre plusieurs membres du bureau confédéral de l’UGTT et la délégation FO afin d’affiner le programme d’échanges et de renforcer les relations bilatérales entre les deux syndicats.