InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

28 juin 2012

LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE: POUR FORCE OUVRIÈRE IL N’Y A PAS DE FATALITÉ!

L’inexorable montée du chômage se poursuit pour le 13e mois consécutif. Fin mai 2012, le nombre de personnes en catégorie A inscrit à Pôle emploi augmente de 1,2% (+33.300). Le chômage des seniors continue d’exploser (+15,6% sur un an). Plus inquiétant, le chômage des jeunes (moins de 25 ans) repart à la hausse.

Autre phénomène qui doit alerter les pouvoirs publics, le nombre de demandeurs d’emploi indemnisé diminue au mois d’avril (-0,3%) alors que le nombre de chômeurs indemnisés par le régime de solidarité (ASS) augmente (+1,1%). Ce commencement de bascule du régime d’assurance vers le régime de solidarité illustre la montée, s’il en est, de la grande précarité financière des demandeurs d’emploi.

Augmentation du nombre de chômeurs, baisse historique du pouvoir d’achat depuis 1984, avalanche de plans sociaux, tous ces éléments montrent l’absolue nécessité de changer de politique autant en France qu’au niveau européen. Il n’y a pas de fatalité! C’est notamment ce que Force Ouvrière rappellera lors de la Conférence sociale des 9 et 10 juillet prochains: renégocier les traités européens pour construire une Europe de la croissance et du progrès social, travailler sur une véritable réforme fiscale, construire une véritable stratégie industrielle nationale, pérenniser et renforcer le service public. Ces changements fondamentaux de politiques macro-économiques sont des éléments structurants qui permettront d’enrayer la hausse du chômage. Dans l’immédiat, il convient d’augmenter les moyens humains à Pôle emploi, de réactiver et faciliter l’accès au chômage partiel et d’élargir le nombre de bénéficiaires du CSP (Contrat de sécurisation professionnelle).

Pour Force Ouvrière, changer de politique, c’est bien l’une des conditions de la réussite sur le front du chômage.