InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

02 juillet 2012

DÉCLARATION DE LA COMMISSION EXÉCUTIVE CONFÉDÉRALE DU 28 JUIN 2012


Alors que va se tenir une conférence sociale les 9 et 10 juillet 2012, la Commission exécutive rappelle l’opposition de Force Ouvrière à toute constitutionnalisation de la «démocratie sociale», qui serait attentatoire à la liberté syndicale et à la liberté de négociation.

Face à une crise du système capitaliste qui s’enracine et s’aggrave, alors que se tient un sommet européen il est indispensable de remettre en cause les traités qui depuis une vingtaine d’années ont ancré l’Europe dans le libéralisme économique, au mépris du progrès et des droits sociaux.

La Commission exécutive confirme, en particulier, la ferme opposition de Force Ouvrière au MES (Mécanisme européen de stabilité) et au TSCG (Traité de stabilité de coopération et de gouvernance).

Au plan national, déterminée à lutter contre le chômage et la précarité, la Commission exécutive réaffirme les revendications prioritaires de Force Ouvrière:

  • Augmentation du pouvoir d’achat des salaires, retraites, pensions, allocations et minima sociaux ; De ce point de vue, l’augmentation récente du SMIC est très loin de répondre aux revendications (5% étaient demandés par FO pour parvenir progressivement à un SMIC à hauteur de 80% du salaire médian);
  • Préservation et défense du service public républicain nécessitant dans l’immédiat l’arrêt de la RGPP;
  • Préservation des systèmes et régimes de protection sociale collective avec reconquête des droits, notamment en matière de retraite et opposition à toute réforme dite systémique;
  • Rétablissement de mécanismes de cessation anticipée d’activité;
  • Mise en place d’une réelle stratégie industrielle de la part de l’État, tant par la mise sur pied rapide de la Banque Nationale pour l’Industrie que par l’utilisation active des participations de l’État.

Dans cette logique la Commission exécutive confirme la détermination de Force Ouvrière à combattre toute politique d’austérité, socialement, économiquement et démocratiquement suicidaire.
___ __ _
Paris, le 28 juin 2012 - Adoptée à l’unanimité