InFOrmation syndicale

VACANCES "FO44.ORG" DU 15 JUILLET AU 1er SEPTEMBRE 2017

25 février 2013

Assemblée Générale : SÉCURITÉ SOCIALE

L'assemblée générale annuelle du syndicat départemental de la sécurité sociale, réunie le 8 février dernier en présence de Laurent Weber, représentant de la Fédération des Employés et Cadres, et de Michel Le Roc'h, secrétaire-adjoint de l'UD-FO, a été l'occasion de prendre la mesure du renforcement militant local de Force Ouvrière dans les organismes sociaux.

Plus d'une quarantaine de syndiqués réunis : c'est davantage assurément que la moyenne des années précédentes. Il faut y voir le double reflet d'un mouvement d'adhésions au syndicat (10% de cartes supplémentaires en un an), et d'une volonté générale de "retrousser les manches" pour être présent sur tous les champs de l'action militante et revendicative.

Dans son rapport d'activité, le secrétaire du syndicat, Jean-Jacques Leblay, a dressé un bilan des élections et de l'activité FO dans les divers organismes locaux et/ou régionaux relevant de la Sécu au cours de l'année écoulée.

Avec des contrastes qui ne sauraient être masqués, la tendance d'ensemble est sans conteste favorable.
  • FO a remporté haut la main les élections DP/CE à l'URSAFF des Pays-de-la-Loire : 50,4% des suffrages.
  • Excellent résultat de même au CIRTI (centre informatique de l'URSAFF), où FO a ravi la première place à la CGT et constitué une section dans la foulée.
  • Très bonne tenue également de Force Ouvrière à la Caisse d'allocations familiales et à la CARSAT (Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail).
Le syndicat est bien déterminé à n'en pas rester là. Et donc à renforcer encore ses positions là où elles sont déjà solides, et parallèlement à créer de nouvelles implantations là où FO recueille des voix aux élections professionnelles sans que, pour l'heure, les sympathisants "s'encartent" en nombre suffisant pour organiser et faire vivre une section syndicale.

Les nombreuses interventions au cours de la discussion qui a suivi la présentation du rapport d'activité montrent que tous les militants sont parfaitement conscients du fait que, de toute façon, c'est par l'action revendicative que se construit le syndicat.

Ce sur quoi ne manqua pas non plus d'insister Laurent Weber, rappelant les priorités de la fédération : gel des restructurations, opposition à la mobilité forcée, arrêt des suppressions d'emplois, renégociation des classifications, et suites de la grève nationale du 7 février.