InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap (le 5 décembre 2017) Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

19 février 2013

MÉTÉO SOCIALE : LA GRÈVE SE GÉNÉRALISE?

  • 8 janvier : 100% des techniciens de Radio-France sont en grève.
  • 9 janvier : grève à la Société Générale.
  • 14 janvier : grève massive des inspecteurs du permis de conduire.
  • 16 janvier : grève à PSA.
  • 22 janvier : 90% des instituteurs parisiens sont en grève, 600 écoles sur 663 sont fermées.
  • 23 janvier : grève dans les Lycées d'Enseignement Professionnel.
  • 29 et 30 janvier : débrayages massifs dans toutes les usines du groupe Renault.
  • 29 janvier : grève à la Banque de France.
  • 7 février : grève à la Sécurité Sociale, une première à l'appel de toutes les fédérations syndicales.

Arcelor-Mittal, Raffinerie de la Petite Couronne, Sanofis, Good-Year etc.

Ce n'est certes pas la grève qui se généralise, mais on est déjà bien loin de la relative expectative post-électorale.

Face au risque d'emballement de la lutte des classes, même les plus farouches austéritaires "de gauche" laissent percer quelques états d'âme, cependant vite étouffés.

Le Président aurait ainsi souhaité un budget européen davantage orienté vers une relance par les grands travaux d'infrastructures ... Il revient de Bruxelles le pantalon sur les chaussettes. A peine le chirurgien-ministre Cahuzac évoque-t-il une participation de l'Etat au capital de PSA qu'il se prend un coup de règle d'or sur les doigts.

Même l'ineffable Sapin tortille de la plume en transcrivant dans le projet de loi l'accord scélérat Medef-CFDT ... et se voit menacer par Laurence Parisot du retrait de sa signature.

D'ailleurs, cet "accord entre les partenaires sociaux" (1) claironné comme "historique", l'est de moins en moins ...

Ce qui devient "historique", en tous cas "du jamais-vu" comme disent les observateurs, c'est l'appel commun CGT/CGT-Force Ouvrière aux grèves et manifestations le mardi 5 mars pour manifester "leur opposition résolue aux principales dispositions contenues dans l'accord interprofessionnel sur l'emploi du 11 janvier 2013" (2).

Que ce "déroutant jamais- vu" devienne un familier "déjà-vu", et l'austérité de gauche, de droite ou syndicale pourra être rompue.
___ __ _
 JA
1- Signé le 11 janvier par le Medef, et trois syndicats ( la CFDT, la CFTC et la CGC ), il a été présenté par tous les austéritaires comme "majoritaire", les deux principales confédérations CGT et CGT-FO étant "minoritaires" au sens du calcul politico-arithmétique de la loi de 2008 sur la "représentativité"...
2- " Cet accord ... organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs au bénéfice des employeurs " dénonce le communiqué commun CGT-FO/CGT. (voir en page 2 le texte intégral de ce communiqué)