InFOrmation syndicale

- La confédération FO organise son 1er salon CE, le 7 novembre Plus d'inFOs...
- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

05 mars 2013

PLANS SOCIAUX: LE PREMIER DÉFI DU PRÉSIDENT

LCP Assemblée nationale | Emission du 28 février 2013

Jean-Claude Mailly, secrétaire général Force Ouvrière était invité à débattre sur de nombreux points: Comment le gouvernement Ayrault peut-il sauver ces emplois? Ces plans sociaux peuvent-ils être évités?

par LCP


Après la trêve présidentielle, la menace des plans sociaux ressurgit. Aujourd'hui tous les secteurs semblent concernés et plusieurs milliers d'emplois seraient détruits. Dernière rumeur, la suppression de 5.000 emplois en trois ans chez Air France, dont la moitié serait des départs volontaires. Une information publiée par Le Figaro et démentie par la direction de la compagnie aérienne. D'autres bruits circulent, dans le secteur de l'automobile cette fois : l'usine PSA d'Aulnay-sous-bois qui emploie 3.100 salariés pourrait fermer en 2014, en incluant tous les sous-traitants également concernés, ce sont 10.000 emplois de la Région Ile-de-France qui seraient en danger. La grande distribution est aussi touchée par cette vague de plans sociaux. Chez Carrefour, les syndicats s'inquiètent de l'annonce prochaine de 3.000 et 4.000 suppressions d'emplois, dans les magasins et au siège du groupe. Certains de ces plans sociaux sont encore en attente. D'autre en revanche ont été confirmés et déclenchés : ArcelorMittal en Moselle, Petroplus à Petit-Couronne, Meryl Fiber dans le Pas-de-Calais, et Fralib dans les Bouches-du-Rhône…