InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap (le 5 décembre 2017) Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

10 avril 2013

LE SITE NANTAIS DE SAUNIER-DUVAL DÉLIBÉRÉMENT MIS EN DANGER


Un Comité de groupe européen extraordinaire vient de confirmer une politique liquidatrice que FO était seule à dénoncer ... depuis 10 ans. 

"Une réunion du Comité de Groupe Européen Extraordinaire s’est tenue du 14 au 15 mars 2013 en Allemagne.


(...) Après les plans IMPACT, MP3 et P2, où il était affirmé que l’usine de Nantes était étranglée par sa capacité de production, la stratégie du Groupe Vaillant a été de ne pas augmenter ses volumes de production "nantais", et bien au contraire de les diminuer.(...) Depuis plus de 10 ans FO alerte les salariés de Saunier-Duval  -ECCI-Nantes sur le risque d’une éventuelle fermeture de leur usine.
Depuis 2007, Nantes a perdu environ 60% de ses volumes, passant de 600 000 appareils produits à aujourd’hui entre 280 et 300 000.
(...) Nous venons d’apprendre que le Groupe Vaillant vient d’acheter des terrains dans les pays de l’Est afin d’y agrandir des usines (Trencin et de Skalica), et que l’usine de Berghein avait elle aussi la possibilité d’agrandissement.
(...) De plus les pièces détachées vont être regroupées sur un même site, certainement là encore dans un pays à bas coût de main d'oeuvre.
(...) Le Groupe Vaillant met par ailleurs en place un nouveau
projet : la "Finance internationale transformation" (FIT), qui concerne la partie financière, pour uniformiser et externaliser ses fonctions afin de les centraliser et éviter les doubles emplois.
L’objectif financier est de réduire les coûts de 7 millions et de sous-traiter la finance à un prestataire de service hindou (Tata) implanté en Allemagne, avec mise en place d’un centre de compétences dans ce pays.
L'optimisation des processus devrait engendrer un gain de l'ordre de 20 à 25% des bénéfices.
Ce plan FIT-Finance va se traduire pour la France, dans un premier temps, par la suppression de 8 emplois sur 13.

Bien sûr Force Ouvrière a donné un avis défavorable à ce projet, et votera contre à la réunion plénière du CEE de juin.
(...) Nous ne laisserons pas faire, la Direction doit en être consciente (...).
___ __ _
Patrice Pambouc, représentant Force Ouvrière au comité de groupe européen