InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Commission Administrative de l'Union Départementale le 27 novembre
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

14 mai 2013

GRÈVE CHEZ ARCELOR-MITTAL POUR LA DÉFENSE DU SITE BASSE-INDRE


A l'appel de l'intersyndicale FO-CGT-CFDT, les métallos de Basse-Indre ont observé 4 heures de grève le 11 avril dernier "pour défendre l'avenir du site à moyen et long termes". 


En effet ce jour-là, le CCE d'ArcelorMittal Atlantique-Lorraine (AMAL) était convoqué, avec  à l'ordre du jour :
- "la mise sous cocon" (ndlr : ensemble des opérations de protection effectuées pendant une période d’arrêt sur des équipements et des installations, dans la perspective hypothétique de leur remise en service ultérieure) "de la filière liquide de l'établissement de Florange",,
- ainsi que "la mise en place d'une filière packaging intégrée"... synonyme, pour reprendre les termes de la déclaration FO au CCE, de "mise sous cocon de deux outils coeur du métier à Basse-Indre" (le laminage et le décapage).
Tous les syndicats, dont l'avis n'est que consultatif, se sont opposés à ce double projet. Mais pour  Mittal l'heure est venue de passer aux travaux pratiques. Lesquels risquent toutefois d'être plus compliqués que prévu. A Basse-Indre notamment, où la restructuration des activités comportera des "risques industriels, commerciaux et sociaux" que la direction d'AMAL elle-même reconnaît. ... Et FO l'attend au tournant si les productions compensatoires prévues pour Indre s'avéraient ne pas être au rendez-vous.