InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

27 mai 2013

Tables rondes : LA FORMATION PROFESSIONNELLE, L’EMPLOI ET LES SERVICES PUBLICS ÉGALEMENT AU MENU

Le sujet qui occupera le devant de la scène de la Grande conférence sociale des 20 et 21 juin sera sans conteste celui des retraites. Mais les échanges porteront aussi sur d’autres dossiers.

L’objectif de la grand-messe convoquée par le chef de l’État est de tirer le bilan de la première conférence sociale et de définir une «feuille de route sociale» pour l’année à venir, avec notamment le calendrier des réformes à mener.

Force Ouvrière a demandé et obtenu que la question de l’avenir des services publics figure en bonne place. L’emploi et la formation professionnelle seront aussi au menu d’une table ronde. Concernant la formation professionnelle, pour laquelle le gouvernement envisage une réforme, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré que l’objectif est «de mobiliser d’abord en faveur des demandeurs d’emploi, des jeunes, des salariés les moins qualifiés», et de travailler sur les «filières d’avenir», pour lesquelles «le gouvernement va engager des programmes d’investissements».

FEUILLE DE ROUTE SOCIALE

Pour Stéphane Lardy, Secrétaire confédéral FO chargé de l’Emploi et de la Formation professionnelle, «le système de la formation professionnelle est perfectible, mais le réformer ne va pas résoudre la question du chômage». «Quant aux filières d’avenir, pourquoi pas, mais rappelons que les personnes au chômage veulent un emploi maintenant et pas dans dix ans», indique-t-il.

Les interlocuteurs sociaux aborderont en outre les questions des conditions de travail et de la santé au travail, notamment les risques psychosociaux. Un programme bien chargé.