InFOrmation syndicale

MARDI 1ER MAI À 10H45 MEETING À L'UNION DÉPARTEMENTALE - LUNDI 14 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE - LUNDI 14 MAI À 14H30 RÉUNION ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DANS LA FONCTION PUBLIQUE - DU MARDI 15 AU JEUDI 17 MAI: STAGE DE COMMUNICATION ORALE

Vacances de FO44.ORG du 23 avril au 3 mai 2018

27 septembre 2013

LE CCN DE FO FIXE LE CAP

Retraite, emploi, salaires, services publics

Pendant deux jours, les représentants des unions départementales et des fédérations professionnelles ont fait le point sur la situation sociale en cours, confronté les expériences vécues et ont dressé les axes revendicatifs pour les mois à venir.

Traditionnellement, la tenue du Comité national confédéral (CCN) est un moment important dans la vie de Force Ouvrière. Celui qui s’est déroulé les 19 et 20 septembre ne fait pas exception à la règle et plusieurs grandes questions ont structuré les débats, au premier rang desquelles le projet de loi gouvernemental sur les retraites et les suites à donner à la mobilisation du 10 septembre dernier. Une journée qui, selon Jean-Claude Mailly, constitue une réussite même s’il ne s’agissait pas non plus d’une déferlante. Plusieurs intervenants ont souligné que le gouvernement s’était attaché à proposer une réforme habile: celle-ci contient des mesures totalement inadmissibles, telles que l’allongement de la durée de cotisation, le recul de six mois de la date de revalorisation des pensions ou la création d’un Comité de surveillance dont la tutelle s’exercerait aussi sur les régimes complémentaires alors que ceux-ci relèvent du paritarisme. Mais d’autres mesures peuvent s’apparenter à des avancées par rapport à la situation actuelle. C’est le cas de l’abaissement du plancher permettant de valider un trimestre à 150 heures-SMIC au lieu de 200, comme de la prise en compte des périodes d’apprentissage ou de maternité. Si FO sait faire le tri, elle ne perd pas de vue que le projet de loi n’est «pas acceptable» pour autant, que –selon les termes de la résolution adoptée– il «aggrave la situation des salariés»* et concentre le tir sur les mesures les plus néfastes, en particulier l’allongement de la durée de cotisation.

Pas de services publics sans agents publics

Autre sujet abondamment abordé: la question des services publics, soumis à la diète budgétaire, et de la poursuite de la RGPP, même rebaptisée Modernisation de l’action publique (MAP). Plusieurs intervenants, comme Didier Bernus (Fédération des Services publics et de Santé), Éric Gondy (UD 41) ou Pascal Corbex (Fédération nationale de l’Action sociale), ont décrit les conséquences sur le terrain. Naturellement, les agents sont les premiers touchés. Pour la seule Haute-Marne, les prochaines suppressions des services déconcentrés de l’État s’élèveront à une cinquantaine de postes –un chiffre que même les élus locaux ignorent! Mais les citoyens peuvent aussi s’attendre à en pâtir. Ainsi, les usagers de la SNCF doivent-ils se résigner à ce que sur 3.000 kilomètres, soit 10% du réseau, le trafic soit actuellement ralenti pour cause d’entretien. Reste qu’il ne saurait y avoir de services publics sans fonctionnaires, comme le souligne Christian Grolier (Fédération générale des Fonctionnaires). Et c’est parce que les intérêts des usagers ne sont pas distincts de ceux des agents que FO bataille tant pour la défense du statut, qui préserve les agents de toute pression dans l’accomplissement de leurs missions.

Le développement syndical fait aussi partie des priorités quotidiennes. Qu’il s’agisse de renforcer FO dans l’encadrement (Éric Peres de FO Cadres), dans les entreprises menacées –Elba dans le Puy-de-Dôme– ou dans celles qui ne le sont pas, comme l’Occitane dans les Alpes-de-Haute-Provence, l’objectif est de développer FO là où elle n’existe pas et de la renforcer ailleurs. Plusieurs orateurs (Patrick Hébert, Philippe Grasset, Jean-Pierre Gilquin) ont d’ailleurs souligné que le climat social étant plus tendu qu’il n’y paraît, la colère trouve toujours à s’exprimer d’une façon ou d’une autre.

Enfin, le CCN a voté la date du prochain congrès confédéral, qui se tiendra à Tours du 2 au 7 février 2015.
___ __ _
Article paru dans FO Hebdo 3087