InFOrmation syndicale

- La confédération FO organise son 1er salon CE, le 7 novembre Plus d'inFOs...
- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

11 décembre 2013

ÉLECTIONS EARTA : 75% DES VOIX DANS LE 1er COLLÈGE ET 100% DANS LE SECOND

EARTA (Ateliers protégés situés à La Montagne, Carquefou, Couëron et Guérande)
EARTA est une entreprise adaptée (subventionnée à ce titre sur fonds publics à hauteur de 55% par travailleur handicapé) salariant des polytraumatisés crâniens.

Nombre de nos lecteurs n'ont sans doute pas oublié qu'en 2009 il avait fallu toute la détermination de la section FO de l'entreprise, de notre Union Départementale et de Jean-Claude Mailly lui-même (son intervention auprès du Ministère du travail ayant été décisive) pour arracher l'annulation d'un plan de licenciements qui eût été synonyme de rejet sur le carreau de plus du tiers des salariés d'alors, ... avec pour les licenciés des perspectives de réemploi dans une autre entreprise locale quasi nulles.
Depuis lors, EARTA, remise sur les rails grâce à l'action de Force Ouvrière, a renoué avec le développement industriel, ajoutant à ses deux établissements originels de La Montagne et Carquefou ceux du Mans et plus récemment de Couëron et de Guérande.

Pour la première fois cette année aux élections professionnelles, les 102 salariés des 4 établissements d'EARTA situés en Loire-Atlantique (97 dans le premier collège, 5 dans le second) ont eu à choisir leurs représentants dans le cadre fusionné d'une même délégation unique.
Le résultat a été sans appel: notre camarade Sylvie Martin a recueilli les voix de tous ses collègues du second collège, tandis que dans le premier collège, la liste FO ayant obtenu 42 voix (75%) contre 14 à la CGT, se voit attribuer 4 des 6 sièges à pourvoir, avec en élus titulaires Jean-Charles Santos, Bruno Farrier, et en suppléants Corine Poirier et Béatrice Denis.