InFOrmation syndicale

Vacances de FO44.ORG, du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018

03 décembre 2013

NON A LA PRIVATISATION DU PERMIS DE CONDUIRE

Le permis de conduire constitue un enjeu majeur en termes de mobilité et d'insertion professionnelle pour les citoyens, notamment les plus jeunes.

Le Ministre de l'intérieur a mis en place un groupe de travail ayant pour ambition la réduction des délais de présentation. Contre toute logique, le Projet de Loi de Finances 2014 programme une diminution des effectifs des inspecteurs du permis de conduire (-35 soit environ 100.000 examen/an).

Cette baisse des effectifs est une aberration puisque ces postes perdus préfigurent la fragilisation d'un système qu'il convient au contraire d'optimiser par un recrutement adéquat.

Ce service public demeure plus que jamais un gage d'égalité et de cohésion sociale. Ne pas lui donner les moyens de fonctionner revient à en accroitre les dysfonctionnements et à l’exposer à la privatisation comme le démontre la proposition de loi du député Fromantin .

Au lieu de préconiser des solutions pour améliorer ce service public, le groupe de travail du CNSR, sur lequel s'appuie le Ministre de l'intérieur, évoque la piste de l’externalisation. Alors que l'Etat promeut un permis moins cher, il en résulterait un coût supplémentaire pour les usagers. De plus, introduire la notion de rentabilité dans ce secteur induirait, de facto, la disparition de la neutralité et l’égalité de traitement des usagers, valeurs attachées statut de fonctionnaire.

Inacceptable pour le SNICA-FO, syndicat représentant 72% des Inspecteurs et Délégués du permis de conduire et de la sécurité routière (IPCSR et DPCSR) ! Car, contrairement aux affirmations du député Fromantin, la privatisation du permis de conduire entrainerait un surcoût et des contraintes supplémentaires pour les usagers.

Aujourd’hui gratuit, l’examen deviendrait payant s’il était confié au secteur privé.

Alors que de gros budgets sont alloués à la répression des automobilistes, les citoyens sont en droit d’attendre d’un Gouvernement qui prétend vouloir favoriser l’accès des jeunes à l’emploi, que tous les moyens soient mis en œuvre pour leur permettre de décrocher leur permis de conduire dans des conditions socialement satisfaisantes.

LES INSPECTEURS ET DELEGUES SONT EN GREVE POUR LUTTER CONTRE CES PROJETS DESTRUCTEURS !
___ __ _
Contact : Fabien Chédeville – Délégué régional - Tél. 06 60 17 91 61