InFOrmation syndicale

- La confédération FO organise son 1er salon CE, le 7 novembre Plus d'inFOs...
- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

04 décembre 2013

Rythmes Scolaires : L'UDFO-44 POUR LA DÉFENSE DE L'ÉCOLE LAÏQUE RÉPUBLICAINE, LE 5 DÉCEMBRE 2013

Après le succès de la grève du 14 novembre, les fédérations de l’enseignement et des territoriaux FO (avec CGT et Solidaires*) appellent à une nouvelle journée de grève le 5 décembre pour la suspension de la réforme des rythmes scolaires et l’abrogation du décret.
[Voir : NOUVELLE GRÈVE CONTRE LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES LE 5 DÉCEMBRE] - Appel à la grève


Il est avéré maintenant que la « réforme » des rythmes scolaires de V.PEILLON est un fiasco total. Même les communes citées en exemple de réussite sont en fait confrontées aux problèmes d’encadrement et de locaux qui aboutissent à la désorganisation et au chaos. Les chrono-biologistes commencent à retourner une nouvelle fois leur veste en critiquant la réforme. Le ministre est isolé et, semble t-il, sur le départ. Dans ces conditions, la grève du 5 décembre peut être déterminante et aboutir à l’abandon de la « réforme ».

Pour sa part, l'Union Départementale, qui a diffusé un « 4 pages » spécial « école » à 20 000 exemplaires, met tout son poids au côté de la Confédération pour aider les fédérations concernées et ses syndicats à obtenir le retrait de cette réforme qui conduit à l'éclatement de l'école républicaine et à l’aggravation des conditions de travail de tous.

La réforme Peillon de refondation de l'école voulue par l'Union Européenne et soutenue par les anciens ministres Darcos et Ferry se fixe clairement pour objectif de transformer l’école en une multitude de centres de loisirs locaux, dont la fonction n'est en aucun cas de délivrer un enseignement, mais au contraire « d'occuper » les enfants.

Ce n'est pas en remplaçant l'enseignement par des activités « occupationnelles » que les élèves pourront accéder à la culture, à des diplômes et qualifications leur permettant de trouver plus tard un vrai emploi. Nous voulons à la Cgt-Force Ouvrière préserver une école de la République, laïque, indépendante de tous les groupes de pression et qui transmet des connaissances.

C'est dans ces conditions, que l'UD Cgt-Force Ouvrière de Loire-Atlantique invite tous les militants, et au delà, tous ceux qui sont attachés à l'école républicaine, à venir soutenir les professeurs des écoles, territoriaux et animateurs en grève le 5 décembre, en participant au rassemblement devant la Préfecture à 11h30.

Nantes, le 2 décembre 2013

* Le Snuipp, syndicat du 1er degré de la FSU appelle également à la journée de grève du 5 décembre pour « la suspension du décret et l'ouverture de discussions afin d'aboutir à une autre réforme réellement concertée des rythmes scolaires ».