InFOrmation syndicale

Vacances de FO44.ORG, du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018

06 mars 2014

Navale : initiative FO-STX / FO-SNCM

pour :
- la commande de ferries au chantier naval,
- la participation majoritaire de l'Etat au capital des deux sociétés, voire leur nationalisation
A suivre : 
- La déclaration commune des deux syndicats FO
- La lettre des sections FO de STX et de la SNCM au Premier ministre

Déclaration commune des deux syndicats FO

Les syndicats Force Ouvrière de STX / Saint-Nazaire et de la Société Nationale Maritime Corse Méditerranée (SNCM) de Marseille se sont rencontrés avec les Unions Départementales de Loire-
Atlantique et des Bouches-du-Rhône ce mercredi 12 février 2014 à Marseille.
Nous avons fait le point sur la situation des deux entreprises et sur les inquiétudes pesant sur l'emploi direct et indirect, avec les conséquences économiques et sociales en découlant dans les deux départements.
Concernant la SNCM, la commande de 4 navires à gaz nécessaires à la compétitivité du plan d’affaires de la SNCM pour assurer la délégation de service public qui lui a été attribuée conjointement avec la CMN, n’est toujours pas réalisée.
Concernant les chantiers STX de St-Nazaire, nous n’avons aucune assurance quant à la construction de ces 4 navires.

Depuis des mois, nos syndicats ont été en contact avec les ministères de Messieurs Cuvillier et Montebourg. Le secrétaire général de notre Confédération, Jean-Claude Mailly, a écrit à plusieurs reprises au Premier ministre.
A ce jour nous n’avons aucune réponse à nos revendications.
Depuis des mois, nous nous battons pour préserver notre outil de travail, notre savoir-faire et nos droits.
Nous nous félicitons de la ténacité et de l’action de nos camarades FO de STX qui, malgré l’accord de compétitivité paraphé par la CFDT et la CFE-CGC, ont obtenu un accord salarial permettant de limiter à 8 semaines la variation annuelle du temps de travail, d’assurer la récupération sans condition des jours de RTT gelés pendant 3 ans, et d’arracher une amélioration d'une prime pour changement d’horaires. Avant la fin des discussions, il a également été obtenu d’accélérer les négociations annuelles.
Face à cette situation, et parce que nos sorts sont liés, nous avons pris la décision de demander à être reçus ensemble par Monsieur le Premier ministre sur nos revendications.
Il y a urgence à ce que le gouvernement prenne ses responsabilités. Il lui appartient de décider de redevenir majoritaire dans le capital de nos deux sociétés, y compris par la renationalisation de la SNCM et la nationalisation de STX. Mais quel que soit le montage financier, notre exigence est que soient garantis :
- le maintien de tous les emplois et de tous les postes,
- le maintien de nos conventions collectives et statuts,
- le maintien et la préservation de la continuité territoriale entre le continent et la Corse,
- le maintien du pavillon de Premier registre (1).

Pour l’UD-FO des Bouches-du-Rhône, la solution n’est pas dans la régionalisation de la gestion de la compagnie, mais, tout comme le revendiquent la confédération Force Ouvrière et la fédération Force Ouvrière, dans la préservation du pavillon de Premier registre, seule à même de garantir les droits des salariés et les conditions de transport des passagers comme du fret contre toute forme de dumping social.

Marseille, le 12 février 2014

1)  La France compte 6 "registres" d'immatriculation des navires, 
Le "premier registre" est celui spécifiquement réservé à la Métropole et aux Territoires d'Outre-Mer.


Lettre des sections FO de STX et de la SNCM au Premier ministre