InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Jeudi 22 mars : Grève et Manifestations à l'appel des Fédérations des Fédérations de Fonctionnaires FO - CGT - CFTC - CGC - FSU - Solidaires - FAFP [Trop, c’est trop ! Grève nationale le 22 mars dans la fonction publique]
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44.ORG du 24 février au 12 mars

09 avril 2014

Territorialisation " éducative " de l'enseignement secondaire : La FSU en proie à l ' UNSA - CFDTisation


Communiqué du SN-FO-LC 44, suite au Comité Technique Ministériel du 27-03-2014 sur le plasticage des décrets de 1950 définissant  les missions et obligations de service des enseignants du secondaire.

Après le vote au CTM du 27 mars ... Aucun consensus,  ni même la majorité !

Examinons les votes au CTM du 27 mars sur le projet modifiant nos statuts :
5 pour, 4 contre et 6 abstentions !
Le texte présenté par le ministre n’a recueilli aucun consensus, ni-même la majorité !
Peut-on engager une telle réforme de nos statuts dans ces conditions ?

D’autant plus qu’une partie de la FSU (le SNUEP des Lycées Professionnels) a voté contre, le reste (SNES, SNEP, SNUIPP…) s’est abstenu !

D’autant plus que si le SNES national a crû bon de donner quitus au gouvernement afin de détruire nos statuts, bon nombre de ses sections académiques se sont prononcées comme nous,  contre ce projet !
D’autant plus que dans les établissements, dès lors que l’on analyse le texte du décret, les collègues mesurent sa nocivité, et c’est ensemble, toutes sections confondues, qu’ils se prononcent contre ! (1)

Dans ces conditions, ce que dit le SNFOLC est simple : le dossier n’est pas clos !
Il est possible que les enseignants expriment leur désaccord profond avec ce projet qui liquide l’identité de nos obligations de services jusque-là exprimées en heure d‘enseignement hebdomadaires pour lui adjoindre d’autres tâches, dites «nouvelles orientations pédagogiques et éducatives» dans le cadre de la «réglementation sur le temps de travail applicable à l’ensemble de la fonction publique, autrement dit les 1 607 heures globales annuelles». (2)

Nous appelons l’ensemble des collègues et de leurs syndicats à se réunir en "heure d'information syndicale" et à faire connaître sous toutes les formes possibles de motions, pétitions, prises de position,  leur refus :

« M. Le ministre, votre projet est inacceptable, renoncez ! Ouvrez des négociations sur nos revendications ».


(1) et (2) Cf. position du Lycée Jules Verne de Nantes, et 4 pages spécial du 
SN-FO-LC 

Document accessible en ligne sur : snfolc44.free.fr, en cliquant sur le panneau «Nous n’en voulons pas».