InFOrmation syndicale

Vacances de FO44.ORG, du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018

16 juin 2014

Mme Lebranchu, ministre "pas insensible"... et la CGT y est "sensible"


Hostile à la décision majoritaire du CCN de la CGT de manifester et faire grève avec FO contre le Pacte de responsabilité MEDEFDT le 18 avril dernier, la fédération CGT de la fonction publique, entraînant la FSU et Solidaires dans son sillage, avait, on le sait, fait le choix d'appeler les fonctionnaires le 15 mai à une journée d'action en passant sous les fourches caudines de la MEDEFDT.

D'où le passage à la trappe dans l'appel du "syndicalisme rassemblé" au 15 mai de toute revendication indiciaire chiffrée, et, ce qui va de paire, l'absence de toute condamnation (et même de simple évocation) du "pacte" scélérat d'austérité. Alors que tout est lié !
Après avoir reçu les syndicats le 19 mai, la ministre Lebranchu, pour tenter de désamorcer la colère des fonctionnaires tout en restant dans les clous du pacte de responsabilité, a sorti sa proposition de deal scandaleux : niet à toute augmentation de la valeur du point d'indice, mais  déclinaison, pour les fonctionnaires, de mesures d’allégements de cotisations calquées sur celles déjà annoncées par Valls concernant les salariés du secteur privé.
Comme l'a relevé à juste raison Force Ouvrière, le gouvernement s'inscrit là dans une logique de pillage du salaire différé, où la destruction de la protection sociale devient l'outil létal de l'austérité.
Mais c'est sur une toute autre ligne que s'affichent en la matière les fédérations syndicales apparemment résignées à la capitulation préventive pour complaire à la MEDEFDT.
On trouve en effet de bien étranges et inquiétantes formulations dans les communiqués du "syndicalisme rassemblé" de la fonction publique en date des 19 et 28 mai derniers.
Le tour de passe-passe / attentat contre le salaire différé de Mme Le Branchu, faute d'être caractérisé et dénoncé, est ainsi commenté dans le communiqué unicitaire du 19 mai : "Si la ministre n'a pris aucun engagement sur la valeur du point d'indice, elle a confirmé que le gouvernement n'est pas insensible aux revendications exprimées par les sept organisations syndicales de la Fonction publique. "
Bel exercice jésuitique à nouveau (et deux fois en 9 jours, ça fait tout de même beaucoup) dans le communiqué des mêmes le 28 mai, ... et ce toujours en enterrant l'enjeu du salaire différé : " Les organisations syndicales de la Fonction publique CFDT, CFTC, CGT, FA-FPT, FSU, Solidaires, UNSA ont entendu les hypothèses, avancées par la ministre de la Fonction publique, d’allègement dégressif des cotisations retraites." (Point à la ligne !)
"Entendu", et sans le moindre autre commentaire ? : voilà qui, au sein de la CGT, devrait faire mal à bien des oreilles aux tympans allergiques à la CFDT.

___ __ _
Ignorer le pacte de responsabilité ?... Ou le prix des zigzags unicitaires
Grève du 15 mai 2014 contre le "Pacte de responsabilité"