InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

12 mars 2015

Les routiers reprennent le bras de fer dès le 15 mars

Article paru dans INFONZ n°8

Nous avons demandé à Thierry Aubineau, Secrétaire du syndicat FO-UNCP Transports & Logistique de Saint-Nazaire & sa région, où en était la mobilisation des routiers, entamée le mois dernier.

A suivre la réponse de Thierry Aubineau

Thierry Aubineau : Les revendications initiales FO, CGT, CFTC, CGC à savoir :
- plus  5 % au 1° janvier 2015 et taux horaire minimum de
10 € à l’embauche hors ancienneté, pour arriver à plus 100 € nets par mois
- 13 ème mois - suppression de la carence maladie …

… ne sont toujours pas satisfaites, malgré la mobilisation nationale et plus de deux semaines d’actions de blocages notamment à Nantes le 19 janvier, l’accès du dépôt pétrolier de Donges le 22.

Le SMIC étant à 9,61 € de l’heure, le patronat ne propose que :
- 9,62 € (coef 110/120M) -
9,63 € (coef 128M) – 9,65 € (coef 138 M) et 9,92 € (coef 150M),
- une augmentation de la garantie annuelle de rémunération, qui dans les faits ne s’applique qu’à la marge,
- une carence maladie ramenée à la règle générale du code de la Sécu, 3 jours, ce qui ne lui coûte rien.

Ainsi, malgré la suppression des cotisations patronales pour les salaires au SMIC, malgré l’allégement de 1,7 % de leurs cotisations, malgré les 50 milliards de CICE dont les entreprises de transport routiers bénéficient, malgré un amendement gouvernemental du 15 février imposant, sous peine de poursuites pour travail illégal, à tout "conducteur faisant du cabotage lors de transports internationaux", l’application des règles sociales et salaires minimum en vigueur en France » … le patronat routier reste intransigeant !

En conséquence l’intersyndicale –la CFDT ayant cessé son «cavalier seul» diviseur de janvier– a décidé de suspendre toutes les négociations des accords en cours (sauf salaires) jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée sur les rémunérations. Par ailleurs elle appelle à de nouveaux blocages à compter du 15 mars.

___ __ _
Lire aussi, l'interview de Gérard Caillaud, secrétaire de FO-Transports 44 - janvier 2015 :
Bloquer le pays pour débloquer les salaires : les routiers passent à l'action