InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Commission Administrative de l'Union Départementale le 27 novembre
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

08 avril 2015

FNAC - Appel à la Grève FO Cgt et Sud, jeudi 9 avril 2015 : "Rien n'est bon dans le Macron !"

Malgré un retour à la prospérité, les salariés de la Fnac qui ont construit ce «succès financier» continuent de subir les bas salaires, la déqualification. 
Désormais 95% des salariés sont au mini de la grille, les montants de la participation et de l'intéressement sont ridicules. C’est le résultat voulu par la Fnac et dû à son intransigeance lors des négociations.


L'austérité, c'est pour nous les salariés !!!
Alors que les conditions de travail et les risques psycho-sociaux ne cessent de se dégrader, la direction de la Fnac maintient la pression sur les salariés et les effectifs. Et ce n’est pas fini. Aux 120 millions d'économies déjà réalisées, vont s'ajouter encore 30 à 40 millions en 2015.
De la casse humaine en perspective !!!
Bompard ne cache pas son envie d'ouvrir un maximum de dimanches ; au mépris de nos vies de famille et sans justification économique sérieuse. Le même mépris que Macron pour le petit peuple.
Loi Macron, toujours plus de régressions
Macron, ministre de l'économie issu des milieux financiers, présente une loi fourre-tout qui va impacter considérablement les droits des salariés et satisfaire le Medef.

La loi Macron permet :
  • de banaliser le travail du Dimanche, de permettre à la grande distribution de pouvoir ouvrir tous les dimanches sur certaines zones,
  • de banaliser le travail nocturne, en modifiant la notion de travail de nuit, désormais à partir de minuit au lieu de 21h
  • de liquider les conseils de prud'hommes
  • aux patrons ripoux de ne plus être condamnés à des peines d'emprisonnement
  • de faciliter les licenciements : un patron pourrait licencier à volonté et sans justification
Cette loi, catalogue écœurant visant à favoriser le libéralisme, s'attaque aussi à l'inspection du travail, à la médecine du travail et la santé publique … Tout cela va altérer nos vies, nos conditions de travail. Cette destruction sociale est un danger considérable pour les salariés.
Tous ensemble
Contre la généralisation et la banalisation du travail du dimanche Contre la précarisation et la fragilisation des salariés.

Mobilisons-nous aussi à la Fnac !!!
9 Avril, tous en grève pour manifester.


___ __ _
Voir aussi :  Commerce : le 9 avril, tous en grève pour aller manifester !