InFOrmation syndicale

- La confédération FO organise son 1er salon CE, le 7 novembre Plus d'inFOs...
- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

11 mai 2015

VIIIème Congrès de l'UDR : interview de Philippe Pihet, secrétaire général de l'UCR-FO

Suite au VIIIème Congrès de l'Union Départementale des Retraités CGT-FO de Loire-Atlantique, Philippe Pihet, secrétaire général de l'Union Confédérale des Retraités FO, a répondu aux quelques questions posées par l'Ouest-Syndicaliste.
Lire aussi : VIIIème Congrès de l'UDR : les retraités FO sur pied de guerre


Interview de Philippe Pihet, secrétaire général de l'Union Confédérale des Retraités FO

- L'Ouest Syndicaliste : FO a aujourd'hui le vent en poupe chez les "actifs", tant du secteur privé que de la fonction publique. Qu'en est-il au niveau des retraités ?

Philippe Pihet  :  Chez nos camarades retraités, nous constatons également un regain de mobilisation. Celui-ci s’explique à la fois par les départs des classes d’âge nombreuses, et parmi elles nous trouvons nombre de militants qui avaient des responsabilités syndicales lorsqu’ils étaient en activité, mais aussi, nous y sommes revenus pendant ce congrès, en raison des attaques subies par les retraités du fait de la politique d’austérité menée par le gouvernement.

Je dois dire dans ce contexte, que l’UDR 44 présente un dynamisme exemplaire ; et sans faire de l’individualisation, je pense que les deux secrétaires générales qui se sont succédé durant cette mandature y sont pour beaucoup ! J’ai eu grand plaisir à militer avec Françoise Blandy au sein de l’UCR. Quant à Claire Compain, c’est une camarade de la «Sécu» que j’apprécie depuis longtemps.

- L'OS : Il y a bien sûr un lien  entre le renforcement militant du syndicalisme indépendant et les revendications dont il est porteur. Quelles sont celles aujourd'hui mises en avant par l'UCR ?

P. Pihet : La résolution adoptée par le congrès de votre UDR 44 et que reproduit l'Ouest Syndicaliste les synthétise parfaitement. En résumé :

- Faire sauter le blocage des pensions est d'autant prioritaire que ces dernières sont gelées depuis maintenant 2 ans et risquent de le demeurer au-delà d'octobre 2015 si le rapport de force ne contraint pas le gouvernement à céder aux revendications.

- Bien que la loi dite "d'adaptation de la société au vieillissement de la population" en cours d'adoption parlementaire ne soit pas encore complètement ficelée, nous sommes vent debout contre ses fondamentaux.

En effet, à l'opposé de la revendication FO de financement de la dépendance par la Sécurité sociale, seule garante de l’égalité de droits sur l’ensemble du territoire, la future loi s'en tient au financement par la CASA (Contribution additionnelle pour l'autonomie et la solidarité). De plus ce projet, faute de financement, ne règle pas le problème du reste à charge, ni celui de la création de places en EHPAD. La justification gouvernementale est amenée par la ministre elle même : "la France doit d’abord rétablir ses finances publiques".

- Sur le sujet du tiers payant, si la Confédération considère que c’est une avancée, elle reste très vigilante sur la mise en application. A bien des égards ce que cache l'actuel forcing de Marisol Touraine _ avec le soutien tapageur de la CFDT et de la Mutualité, et celui plus discret mais tout aussi intéressé des  compagnies privées d'assurance _  en vue de généraliser le tiers payant, doit aussi alerter les retraités, au même titre que les actifs. En effet on devine là le vieux fusil à tirer dans les coins contre la Sécu. La dispense du paiement direct du médecin par le patient rendra plus indolores les diminutions de la prise en charge des dépenses de santé par la Sécu (dans le cadre des coupes claires du pacte de responsabilité sur la protection sociale), avec montée en puissance symétrique des "complémentaires santé", ... dont les "cotisations" ne manqueront pas alors d'exploser. La revendication par la Mutualité d'accès aux données médicales des patients est révélatrice de ses appétits, lesquels, bien sûr, ne peuvent que rencontrer la plus totale opposition de FO.

- Autre urgence revendicative: la défense du régime paritaire des retraites complémentaires.

- L'OS : Tu conduisais justement la délégation FO à la séance de négociation patronat/syndicats du 10 avril dernier sur les régimes complémentaires. Où en est-on au sortir de cette réunion ?

P. Pihet : La réunion a permis d'avancer, sinon sur le fond, au moins sur les principes.

Il est convenu de tout faire pour trouver un accord global qui permette le retour à l'équilibre technique en 2020.

Néanmoins le plus difficile reste à obtenir: le patronat refuse toujours des mesures de ressources nouvelles dans l'immédiat. Les réunion de Mai et Juin seront  déterminantes, non seulement pour l’avenir des retraites complémentaires des salariés du privé, mais par effet ricochet pour l'ensemble des régimes de retraites: un échec pourrait accélérer la mise en place d'un régime universel.