InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap (le 5 décembre 2017) Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

19 octobre 2015

AG Métallurgie de Nantes et région : une unité dans la résistance

Le mardi 15 septembre 2015 s'est tenue l'assemblée générale statutaire du syndicat de la métallurgie de Nantes et région qui a rassemblé plus d'une centaine de militants, en présence de Lionel Bellotti pour la fédération de la métallurgie, et de Michel Le Roc’h, secrétaire de l'Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique.
Dans son rapport introductif, Patrice Pambouc, secrétaire sortant du syndicat CGT-FO de la Métallurgie de Nantes et région, a réaffirmé l’unité nécessaire dans la résistance contre la politique des gouvernements successifs, qui suppriment les droits des salariés et tentent d'affaiblir les organisations syndicales (loi 2008 sur la représentativité, ANI 2013, pacte de responsabilité, loi Macron...).

Se syndiquer : Un acte volontaire et de confiance
Dans le cours de l’AG, Michel Pontoizeau, secrétaire de la section Airbus Bouguenais, est intervenu : « Nous ne pouvons pas dire que le ministre Macron aide la classe ouvrière. Entre le travail du week-end,  le détricotage du code du travail,  tout y passe pour aider les patrons, pas un jour de répit dans les idées qui vont dans le sens du MEDEF. (...) Chez smart en ce moment, on culpabilise les salariés et en plus on les fait voter, sous la contrainte, avec la peur de perdre un jour son travail (...). Se syndiquer à « Airbus Nantes » est un acte volontaire et de confiance. La confiance ne se décrète pas, elle s’acquiert. C’est grâce à la défense des conditions de travail, à l’amélioration des acquis que les salariés nous donnent la majorité (...) FO a obtenu 60 embauches pour 2015 et sur 5 années, plus de 885 salariés ont eu un contrat chez AIRBUS en CDI »

Bruno Fourny et Franck Mariot de Saunier Duval ECCI ont mis en avant l’axe de résistance que déploie la section CGT-FO dans l’entreprise contre l'association CFDT/direction et contre la volonté de délocalisation du groupe allemand Vaillant, auquel appartient cette entreprise historique française.

Occuper le terrain : la voie pour construire le syndicat
Bruno Fourny a expliqué : « Je suis arrivé en tant que simple adhérent dans une section en plein tumulte, lié aux agissements d'une coallition CFDT-Direction afin d'éradiquer FO du paysage syndical de Saunier Duval et ainsi laisser le champ libre à une politique visant à fermer le site. (...) La décision fut prise d'avoir un dialogue constant avec tous les membres du bureau et tous les adhérents (...), une occupation régulière du terrain et des remontées de revendications individuelles ou collectives rapides. (...) Cette voie nous a réussi puisque, malgré les attaques répétitives individuelles contre les membres de notre section, nous avons repris des voix aux dernières élections. »

Développer le syndicat pour contrer les plans du gouvernement et du patronat
Franck Mariot a démontré la nécessité de construire le syndicat pour mettre en échec la politique du gouvernement :
« Hollande et ses sbires se font les fossoyeurs des droits de la classe ouvrière et de tous les acquis venant du Conseil national de la résistance. (...) Les lois contre les droits des salariés fleurissent et les travailleurs en pâtissent (...). Rebsamen bourreau du code du travail et chantre de la précarité en est le parfait exemple. (...)  A Saunier Duval, une nouvelle campagne de désinformation a permis au groupe Vaillant de délocaliser une nouvelle fois toute une partie de volumes, soit plus de 100 000 chaudières murales par an. (...) Il ne tient qu’à nous de développer notre organisation, de nous mobiliser et de rester en ordre de marche dans l’unité afin d’organiser la résistance de la classe ouvrière. »

La résolution de Patrice Pambouc, axée sur la résistance et sur la nécessité de développer le syndicat, a été votée à l'unanimité. Les membres de la commission exécutive et du bureau ont également été élus à l'unanimité.

____ __ _
Note : le syndicat tient une permanence ouverte à tous les camarades de la métallurgie chaque mardi, à partir de 14h30.