InFOrmation syndicale

26 au 30 juin : Stage CHSCT

24 février 2016

Travail du Dimanche à la FNAC : Noir ou Blanc ?

D'après un Tract FO-Cgt-Sud du 10 février 2016

Ça dépend des semaines et l’histoire est en train de virer à la farce ridicule, on en rirait volontiers s’il n’y avait des conséquences sur nos vies. Reprenons le fil de l’histoire qui suscite moult débats et dont le travail du dimanche à la Fnac est le sujet central...
Trois syndicats qui représentent 30% indiquent leur intention de ratifier le texte de la direction.
Trois autres syndicats (CGT, FO et SUD) qui pèsent eux, plus de 50% indiquent qu’ils exerceront leur droit d’opposition, conformément à la législation en vigueur et l’accord sera réputé non écrit. 
En principe, c’est le point final. Dans un état de droit.

La récente ministre du travail indiquait à ce moment là qu’elle était hostile à un référendum, les règles établies depuis 2008 lui paraissant suffisantes.

C’est là qu’intervient notre Alexandre Bompard (PDG de la Fnac) le Bien rémunéré, qui, fort de son entregent, obtient un rendez vous avec Mme El KHOMRI et, charismatique en diable, parvient à la retourner en moins de deux. Et vive le référendum alors ! Et le lobbying !

C’est donc Mme EL KHOMRI, promue "ministre du travail du dimanche" qui contredit ses propres propos de la semaine précédente !Et la même d’exprimer, comme le PDG de la Fnac le pense, que les règles doivent changer, qu’il faut permettre à la Fnac de contourner les majoritaires pour imposer l’ "accord" minoritaire.

Il faut légiférer qu’elle nous dit, alors que la doxa dont elle fait partie rabâche que le Code du Travail est trop gros et qu’il faut renvoyer la négociation vers l’entreprise ! Ben, on y est, non ?
On suit avec difficulté la logique sous tendue.

Peut être devons nous attendre qu’elle change d’avis à nouveau ? Si non, et que le référendum est mis en place et que les salariés rejettent l’accord…encore légiférer ?

___ __ _