InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

24 mars 2016

Saunier Duval ECCI : FO renforce sa position

Une nouvelle fois la section Saunier Duval ECCI a fait échec aux plans de l’association CFDT/Direction.
En effet, et comme à chaque élection depuis  près de 10 ans, la direction de SDECCI et la CFDT n’ont qu’un seul but, par des moyens allant des plus stratégiques (loi sur la représentativité etc.), aux plus sordides (dénonciations calomnieuses, etc.) : en finir avec une section FO trop revendicative et surtout trop prompte à dénoncer la stratégie du Groupe Vaillant,  inquiétante pour la pérennité du site et déjà mortifère de centaines d’emplois (SDECCI venant de passer sous la barre des 400 salariés).

Dans cette conjoncture, la mise en place d’une élection par vote électronique en 2016, imposée par la seule signature de la CFDT, avait tout du chausse trappe pour FO. Fort heureusement,  le travail de terrain, les revendications et l’appui formidable de ses syndiqués ou sympathisants ont une nouvelle fois eu raison de ce désir d’hégémonisme d’une direction aidée par sa cour.

FO SDECCI progresse même partout où elle avait une liste (36 % en titulaire CE en 2016 contre 29,5 % en 2013). Et même si elle ne rivalise pas encore avec une CFDT qui reste  majoritaire, avec l’appui de la direction et du système de vote imposé (30 % d’abstention au premier collège contre 15 % en 2016), FO reste en toute légitimité le vecteur des revendications,  et de la défense des droits et des conditions de travail des salariés, et surtout de combat pour la pérennité du site et de ses emplois.


Franck Mariot