InFOrmation syndicale

26 au 30 juin : Stage CHSCT

18 avril 2016

Assemblée Générales le 26 février au Conseil Régional Pays de la Loire

L’Assemblée Générale annuelle du syndicat Force Ouvrière du Personnel du Conseil régional des Pays de la Loire s’est réunie le 26 février 2016, sous la présidence d’Alex DELUGE secrétaire général de l’Union Nationale FO des personnels des départements et régions.
Étaient également présents : Yann COUROUSSE secrétaire-adjoint de l’Union Départementale CGT-FO, Fabrice BOURON secrétaire du Groupement départemental FO des Services publics et Sylvie DAGUIN secrétaire du syndicat FO du Personnel de la Ville de Nantes et de Nantes Métropole.

Gisèle LE MAREC, secrétaire du syndicat, a présenté le rapport d’activité en revenant sur les sujets qui ont marqué l’année écoulée, en dressant les perspectives des mois à venir et en rappelant le cahier revendicatif du syndicat.

L’assemblée générale a permis de revenir sur le résultat aux élections du Comité des Œuvres Sociales du 30 juin 2015, où la liste de Force Ouvrière a obtenu 30,52% des voix, soit une progression de 4,16% par rapport à 2011, et a gagné 1 siège. FO est le seul syndicat à avoir conquis un siège et a désormais 4 sièges sur 12 dans le conseil d’administration du COS.

Force Ouvrière, 1ère organisation syndicale dans les services du Conseil régional des Pays de la Loire, concentre ses revendications sur les questions relatives à la rémunération et à la carrière, dans un contexte où les fonctionnaires territoriaux subissent depuis maintenant 6 ans un gel de la valeur du point d’indice et donc une baisse de leur pouvoir d’achat (...).

La secrétaire a ainsi rappelé le cahier revendicatif du syndicat, en particulier :
  • L’ouverture de négociations pour la revalorisation du régime indemnitaire (…) ;
  • L’ouverture de négociations sur les dotations d’emplois des lycées (...) ;
  • L’attribution de chèques déjeuner pour les agents des lycées les jours de permanence ;
  • La revalorisation des prestations sociales ;
  • La revalorisation de la participation employeur à la complémentaire santé et la prévoyance.

Le contexte national a également été évoqué au travers de plusieurs réformes : la mise en œuvre de la Loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) et les réformes dans la fonction publique. Pour Force  Ouvrière, les mesures PPCR (« Parcours Professionnels, les Carrières et les Rémunérations »), mises en œuvre unilatéralement par le gouvernement en l'absence d'accord majoritaire, sont très loin d’apporter satisfaction aux légitimes revendications des agents. D’autre part, elles sont pour une très grande partie autofinancées par ces mêmes agents.

Dans ce contexte tant local que national, la secrétaire du syndicat a insisté sur la nécessité de poursuivre le développement de la syndicalisation.


Gisèle Le Marec