InFOrmation syndicale

Vacances de FO44.ORG, du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018

07 juillet 2016

Victoire de FO aux élections professionnelles chez ISP

Integral Security Province (ISP)
Interview de Mikaël Nicolas, délégué syndical FO chez Integral Security Province


Peux-tu nous présenter l’entreprise où tu travailles et milites ?
ISP est une société de sécurité privée qui est implantée sur trois sites : les chantiers navals de Saint-Nazaire (90 salariés), l’Hôpital américain de Paris (10 salariés) et l’Alstom à Belfort (40 salariés).

Quel est ton parcours syndical ?
Suite à la décision de la CFTC majoritaire de signer les accords préparés par la direction, tous défavorables aux salariés de l’entreprise, je me suis tourné naturellement vers mon syndicat d’alors, la CFDT... Mais ses représentants m’ont vite fait comprendre qu’ils ne feraient rien. Ni une, ni deux, j’ai déchiré ma carte. J’ai contacté les camarades de l’Union locale FO de Saint-Nazaire, qui m’ont apporté leur soutien. J’ai par la suite été désigné représentant de section syndicale (RSS).

Comment avez-vous préparé les élections professionnelles de ce printemps 2016 ?
Dans la plus grande discrétion dans un premier temps. Par la discussion avec les collègues, nous avons petit à petit constitué la liste FO, que nous avons déposée au dernier moment. La direction et la CFTC n’ont rien vu venir. Les rumeurs ont ensuite commencé à circuler sur le syndicat et les colistiers... Nous avons même dû constituer un groupe privé Facebook pour désamorcer 24h/24h, en lien avec nos temps de travail, les manoeuvres de division...

Quels ont été les résultats ?
Au premier tour, nous avons obtenu 55 %, mais le quorum n’a pas été atteint. Le second tour, qui a été dépouillé le 16 juin dernier, a confirmé nos résultats. Nous avons donc obtenu 4 sièges en délégation unique du personnel (DUP), la CFTC 2 et la CGT 0.

Comment analyses-tu une telle victoire ?
Les salariés ont rejeté la CFTC, qui est vendue à la direction. La CFTC avait pourtant obtenu 60 % aux précédentes élections ! On comprend que la direction l’ait particulièrement mauvaise aujourd’hui !
Nous n’avions quant à nous aucun élu, ni même de liste avant celle-ci. Désormais, la section  FO est majoritaire en terme de représentativité et pourra signer seule des accords ou les dénoncer dans l’intérêt des salariés.


Interview parue dans L'Ouest-Syndicaliste n°668