InFOrmation syndicale

VACANCES "FO44.ORG" DU 15 JUILLET AU 1er SEPTEMBRE 2017

19 novembre 2016

FO reçue en audience à l’Agence Régionale de Santé (ARS)

Le 21 octobre dernier, une délégation FO de 10 personnes a été reçue à l’ARS, suite à une demande effectuée au mois d’août par le Groupement Départemental (GD) FO des Services Publics et de Santé de Loire-Atlantique.
Lors des Comités techniques d’établissement (CTE), les syndicats FO de la branche Santé de Loire-Atlantique ont voté contre la mise en place du Groupement Hospitalier Territoire, étant fermement opposés à la loi Touraine. L'objectif de ces GHT est de réduire les services, diminuer le nombre de postes, d'imposer la mobilité pour se conformer au pacte de responsabilité et à son plan triennal d'économies sur l'assurance maladie et les hôpitaux.

Aujourd’hui, ce sont les personnels et les patients qui paient l’addition de l’austérité. Quand nous avons rencontré le préfet le 6 septembre dernier, celui-ci a semblé surpris que, dans les EHPAD, la qualité de prise en charge et de travail soit lourdement entachée. Le GD des services publics et de santé Force Ouvrière, en liaison avec l’Union départementale, a entamé un travail pour dénoncer et faire aboutir ses revendications concernant ces EHPAD. (...)

Dans la quasi-totalité des départements, la mobilisation se fait pour dénoncer les conditions de travail catastrophiques, pouvant conduire à une « maltraitance institutionnelle » des résidents. De façon unanime, les témoignages recueillis ont fait état du manque de temps qui leur est consacré pour les soins, la toilette, la surveillance de la prise des médicaments, les repas, l’entretien des locaux… Le temps de la toilette est « réduit à 5 minutes par jour », avec, dans certains établissements seulement « deux douches données par mois, voire moins ».

La mise en place de PPCR (parcours professionnels carrières et rémunérations), que le gouvernement présente comme une revalorisation, se résume en réalité à un transfert de primes déjà acquises en points d’indice, en gains indiciaires insuffisants et autofinancés par les agents. Les points d’indice attribués sont équivalents au transfert Primes-Points : cela fait 0 €uro sur les salaires...

Le gouvernement se livre par ailleurs à un véritable hold-up sur les fonds de formation des hospitaliers (détournant 300 millions d’euros des caisses de l’ANFH - Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier) pour financer les GHT et les restructurations.

FO demande à ce que les budgets soient octroyés en fonction des besoins et non dans un but unique d’économies, car des prises en charge de patients/résidents sont en péril, tout comme la santé de nos collègues qui exercent leurs missions le plus souvent dans l’insécurité, en sous-effectifs. (...)

L’ARS n’a pas apporté de réponses concrètes à nos revendications. Elle s’est  cependant engagée à faire un retour sur quelques points (enveloppe régionale pour l’EHPAD de Blain par exemple).

Dans tous les cas, FO ne lâchera pas ses revendications, essentielles pour la défense du Service Public !