InFOrmation syndicale

26 au 30 juin : Stage CHSCT

10 février 2017

Mairie de St Nazaire et Carene : le syndicat FO face à un patron de choc

Article paru dans INFONZ n°24
A la veille de l’Assemblée Générale annuelle du syndicat FO, nous avons rencontré Fabien Leblanc secrétaire général et responsable de la section syndicale Carene, Marie Noëlle Le Mal secrétaire de la section syndicale de la mairie et Stéphanie Candre élue FO à la CAP.

A suivre, l'interview


INFONZ : nous avons relaté dans nos précédents numéros, les différents épisodes de la mobilisation des personnels avec le syndicat FO, sur le régime indemnitaire. Où en est –on à l’heure actuelle ?

Fabien : notre syndicat a signé l’accord à la Carene (voir Infonz n°21). Le régime  indemnitaire est revalorisé d’un minimum de 20 € par mois auquel s’ajoute un versement annuel de 150 €. Nous avons obtenu la suppression des conditions de « manière de servir » et de proratisation en cas d’arrêt maladie. La seule restriction d’attribution c’est la faute grave.

Marie Noëlle : à la mairie de St Nazaire, cela ne s’est pas passé pareil ! Tu te souviens que l’intersyndicale avait appelé à la mobilisation le 16 décembre, jour du conseil municipal, notamment contre les conditions d’instauration de  la prime variable dite CIA (« Complément Indemnitaire Annuel ») (voir Infonz n°23). Or, l’UNSA et la CFDT se sont retirées au dernier moment de l’appel commun à la mobilisation ...
Tout en constatant que : « l’administration n’a pas souhaité répondre favorablement à nos attentes en Comité Technique. Pourtant le financement de cette augmentation avait été accepté,  nous ne demandions  qu’à disposer d’éléments précis pour pouvoir nous positionner », l’UNSA a néanmoins soutenu la décision du maire de rompre les négociations et de ne pas augmenter le régime indemnitaire au 1er janvier, justifiant cette décision d’autorité par la publication par la CGT d’« un dessin injurieux et déplacé ».

INFONZ: dans le tract de l’UNSA il est écrit que le Conseil municipal de mars devrait trancher la question …  

Marie Noëlle : oui, ce n’est pas terminé pour autant. Au comité technique (CT) du 13 janvier, nous avons finalement été informés des conditions de mise en œuvre du CIA : sur les 26 € mensuels d’augmentation, 12 € (le CIA) ne seraient versés qu’à condition qu’il n’y ait pas de rapport défavorable du responsable de service suite à l’entretien professionnel annuel. En cas d’opposition, l’agent perdrait le bénéfice de ces 12 € mensuels durant 12 mois.
Nous avons appris qu’à la commission de recours ne siégeraient que les syndicats « ne s’étant pas opposés au principe du CIA » ! Notre syndicat FO est en complet désaccord avec ce chantage (la CGT également).  Au prochain CT, le 7 février, il y a aura un vote (consultatif) des syndicats sur ce texte : nous allons bien entendu discuter lors de notre AG annuelle, mardi prochain, de l’attitude que nous devons avoir.

INFONZ: un autre sujet d’actualité, la présence d’un seul agent de nuit dans les foyers logement Paul Delmet et du Jardin des Plantes.

Marie Noëlle : il y a des travaux en cours (en alternance) dans ces deux foyers proches l’un de l’autre. Les résidents ont été déplacés du foyer fermé pour travaux, sur l’autre. De ce fait il n’y a plus, de nuit, qu’un seul agent : auparavant il y en avait un dans chaque foyer lesquels pouvaient ainsi s’entraider en cas de besoin.
Notre syndicat a revendiqué, seul, le maintien de ces deux agents de nuit, ce que la direction, soutenue par la CFDT a refusé. Nous regardons maintenant les suites possibles.

INFONZ: la mairie cherche donc à faire des économies tout azimut sur le dos des agents territoriaux ?

Fabien : c’est tout à fait ça. Il y a bien d’autres exemples, notamment une stratégie semble t’il, vis-à-vis des accidents de travail et maladies professionnelles. Nous constatons de multiples transformations incompréhensibles de ces arrêts de travail en « maladie ordinaire », pris en charge par la mutuelle – laquelle a augmenté nos cotisations de 13 % ! – à la place de l’employeur.
Nous avons ainsi été saisis de plusieurs affaires de ce type qui nous font suspecter des pressions sur des médecins experts. Nous sommes d’ailleurs entrés en contact avec un cabinet d’avocats ….

Marie Noëlle : …. dans le même temps, la mairie n’a pas hésité à augmenter de 50 % des frais d’éclairage de la ville de St Nazaire pour les fêtes de fin d’année, lesquels ont atteint 395 000 € ! (sans compter le surcoût de consommation électrique).

INFONZ : dans un tract récent le syndicat FO décrit : « Des carrières freinées, des agents promus au grade supérieur dans des conditions floues au détriment de ceux qui remplissent les conditions... » 

Fabien : oui, la priorité va à l’embauche de « managers » au cadre A et à la promotion de maîtrise au détriment des postes d’agents d’exécution de catégorie C, ce qui ne manque pas de susciter des conflits.
Je te donne un exemple : à l’usine d’adduction d’eau potable de Campbon, sur 11 agents il y avait 8 agents techniques, 2 maîtrises et 1 technicien. On est passé à seulement 5 agents techniques, pour 5 maîtrises et 1 technicien : tu imagines, autant de chefs que d’agents d’exécution, 5 pour faire le boulot au lieu de 8  ….

Stéphanie : de la même façon, à l’Education, on est passé de 7 à 14 responsables !

INFONZ: vous témoignez aussi « de plus en plus de cas de souffrance au travail … Des encadrants tiennent des propos inappropriés et irrespectueux envers des agents etc. »

Marie Noëlle : tout cela nous remonte effectivement régulièrement des services. C’est pour cela qu’une annonce comme celle que nous avons eu il y a quelques jours, de l’octroi de 5 jours supplémentaires de récupération pour les cadres A à partir du 1 er janvier « pour concilier vie familiale et vie professionnelle »,  nous conforte dans notre constat qu’il y a « deux poids deux mesures » pour les agents de la mairie de St Nazaire : ceux que l’on écoute  et les agents « de base » laissés pour compte !
Ce constat est conforté par des décisions pour lesquelles nous n’avons jamais obtenu d’explications, malgré nos demandes, comme les primes de 6 000 € par mois à 5 personnes du Service informatique de la mairie (soit 360 000 € par an !).

Stéphanie : il y a aussi l’annonce toute récente du projet de mise en œuvre du « service dégradé enfance-éducation » en cas de grève des enseignants du premier degré. Les parents devraient amener eux-mêmes leurs enfants, avec leur repas, au centre de Bonne Anse. Or il n’y a que 156 places et deux grandes salles : comment alors avec 20 enfants par adulte, ceux –ci pourraient-ils les accueillir dans de bonnes conditions et « être à l’écoute de chaque enfant » : illusoire et irréaliste ….

INFONZ: dans cette situation, clairement conflictuelle avec le maire, le syndicat FO se renforce … 

Marie Noëlle : nous revenons de loin : notre syndicat a été longtemps majoritaire à la mairie. Mais il y a eu une grave crise en 1999 ; les anciens responsables avaient alors quitté FO pour créer une section l’UNSA1. A l’époque nous avons préservé le flambeau FO, syndicat indépendant, à 5 ou 6 avec Pascal Loddé.

Fabien : aujourd’hui notre syndicat FO, qui se bat pour les revendications des agents avec un certain nombre de succès à son actif, se développe et se rajeunit de façon prometteuse.

Marie Noëlle : nous sommes désormais présents dans les services de propreté, les ATSEM des écoles, le service nettoyage/logistique, les foyers logement, le service festivités/manutention, les gardiens d’écoles … et ce n’est que le début !