InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Commission Administrative de l'Union Départementale le 27 novembre
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

26 octobre 2017

Réunion des enseignants FO du second degré

Réunion le 11 octobre à l’Union Locale des enseignants du second degré de St Nazaire et environs, en présence d’Hélène Macon secrétaire départementale du Syndicat National FO des Lycées et Collèges (SNFOLC).
Sous la présidence de Jérôme Guyon assisté d’Aurélien Turlan, les participants ont fait un tour d’horizon de la situation dans différents établissements : collège Pays Blanc de Guérande – collège Pierre Norange de St Nazaire – collège René Guy Cadou de Montoir – collège Albert Vinçon – lycée Galilée à Guérande – lycée Aristide Briand à St Nazaire. Des collègues retraités ont aussi témoigné de leur situation.

Les constats :

- Un nombre assez notable de professeurs non-remplacés depuis le début de l’année : un professeur de français au collège Pierre Norange ; un professeur de maths durant 3 semaines à Trignac ; un professeur de techno manquant à Albert Vinçon ; un professeur de science physique en terminale depuis 3 semaines à Aristide Briand ...

- Des situations à nombre élevé d’élèves par classe : 15 classes à 30 élèves au collège Pays blanc ; une moyenne de 29 par classe à Albert Vinçon ; dans les lycées Galilée et Aristide Briand jusqu’à 35 par classe !

- Les difficultés liées, depuis la loi de 2005, à l’inclusion, « à tout prix » dans les classes, sans moyens adaptés – à raison de 3 au maximum - des élèves ayant des handicaps.
C’est parfois témoigne une participante « à la limite de non assistance à enfants en danger ». Il faut ajouter qu’il y a de plus en plus d’élèves difficiles, non reconnus par la Maison Départementale des Personnes Handicapées. Comment s’étonner que des parents préfèrent parfois transférer leurs enfants dans le privé ?

- La longue mobilisation 5 au collège René Guy Cadou de Montoir, si elle n’a pas réussi complètement, a néanmoins permis d’obtenir à la rentrée des emplois du temps satisfaisants, des remplacements ... immédiats !, les heures « de vie de classe » .... payées aux profs principaux ....
Comme quoi, souligne Jérôme, la mobilisation a toujours des effets.


Hélène Macon a ensuite souligné le contexte général dans lequel s’est déroulée, avec succès, la mobilisation des fonctionnaires de la veille.
Puis elle a détaillé les conséquences pratiques pour les déroulements de carrière du PPCR.

Le SNFOLC va poursuivre les réunions d’informations syndicales dans les collèges et lycées.