InFOrmation syndicale

L'UNION DÉPARTEMENTALE FO DE LOIRE-ATLANTIQUE RESTE MOBILISÉE POUR FAIRE FACE À CETTE CRISE SANITAIRE SANS PRÉCÉDENT.
L’UNION DÉPARTEMENTALE FO DE LOIRE ATLANTIQUE CONSIDÈRE QUE TOUT DOIT ÊTRE MIS EN ŒUVRE POUR PROTÉGER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET, PARMI ELLE, DES SALARIÉS. IL NE PEUT Y AVOIR DEUX POIDS DEUX MESURES. POUR PROTÉGER LES SALARIÉS ET LA POPULATION, TOUTES LES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET ÉTABLISSEMENTS, EN DEHORS DES ACTIVITÉS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ, DOIVENT FERMER.

02 avril 2020

Le pillage programmé de l’AGIRC-ARRCO

Retraite complémentaire

A entendre le gouvernement, le système « universel » de retraites par points serait mis en place en 2022 pour la génération née en 2004.
En réalité, c’est dès le 1er décembre 2020 - autant dire demain - que serait créée la Caisse nationale de régime universel et nommé son Directeur général. à partir de cette date,  « à titre de préfiguration du régime universel », les différents régimes de retraites seraient placés sous la tutelle de ce Directeur général, ayant pour mission de veiller à ce que les mesures prises soient conformes à la trajectoire financière décidée par le gouvernement.

01 avril 2020

Conférence téléphonique Préfet de région / Organisations syndicales

COVID-19 - Réunion téléphonique Préfet/Organisations Syndicales le 24 mars 2020

Monsieur le Préfet de Région avait convié les organisations syndicales représentatives à un échange vendredi 27 mars à 10H30. 

A suivre l'intervention de l'UD-FO44

31 mars 2020

Coronavirus : Droits, congés, activité partielle, ... FO vous répond

L’épidémie qui sévit a amené le gouvernement à prendre des décisions exceptionnelles. Tous se posent des questions quant à la déclinaison de ces mesures sur leurs droits et leurs obligations.
QUESTIONS/RÉPONSES : https://www.force-ouvriere.fr/coronavirus-fo-vous-repond -- Force Ouvrière vous apporte des réponses dans le cadre de la réglementation actuelle, mise à jour suite à l’adoption de la loi d’urgence sanitaire. 

____ __ _
Voir aussi la page "Coronavirus / Covid19"  sur le site FORCE−OUVRIÈRE

Prévention sécurité, FO conforte ses bons résultats [ELECTIONS PRO]

Prévention sécurité Seris - Prévention sécurité Intégral Security Provinces

  • Au niveau de Seris CSE Grand Ouest (Pays de la Loire, Bretagne) (1200 salariés), FO a obtenu 33,26% des voix au 1er tour et 38,6 % au second tour, ce qui permet à FO d’obtenir 7 sièges sur 18 (6 dans le collège Employés et 1 en Maitrise où FO est la première organisation syndicale). 
  • Au niveau du Groupe Seris (8500 salariés), FO est le syndicat qui a obtenu le plus d'élus dans les 8 CSE. 
  • Au sein d'Intégral Security Provinces (Chantiers de l'Atlantique), FO gagne 3 élus au CSE et se place en 2ème position.

Bruno Potier, Secrétaire adjoint du syndicat SPPS FO 44
Article paru dans L'Ouest-Syndicaliste n°707 de février 2020.

30 mars 2020

Aux Chantiers de l’Atlantique, des mesures d’urgence s’imposent

COVID-19 - Section syndicale FO Chantiers de l’Atlantique - Communiqué du 28 mars 2020

Vendredi 27 mars, les salariés des Chantiers de l’Atlantique étaient informés par la Direction que des cas confirmés de Coronavirus étaient déclarés parmi le personnel de l’armateur Celibrity RCCL à bord du paquebot Apex. ...Cette situation confirme nos craintes et ce alors que les élus FO revendiquent la mise à l’arrêt du site depuis maintenant 10 jours pour assurer la protection des travailleurs, de leurs proches et de la population. ...
Nous demandons, également, que soient mis en place des dépistages pour les travailleurs directs et indirects qui ont pu être en contact avec le personnel de l’armateur et que des masques soient mis à disposition des salariés toujours présents sur le site. Mais nous demandons aussi qu’un dépistage plus large sur la population nazairienne soit fait afin d’éviter de faire de Saint-Nazaire un cluster.

Force Ouvrière trouve incompréhensible le refus de l’Etat à la proposition d’un laboratoire vétérinaire de faire mille tests par jour sur le personnel qui est en première ligne dans ce combat.

FO Métaux interpelle l'État sur le confinement

Face à la gravité de ce virus (NDLR: COVID-19) et à la peur qui règne, il convient de renforcer le confinement afin de protéger les Français et leur famille ainsi que les salariés, qui vont au travail pour gagner leur vie et non pas pour la perdre. Tout en évitant de créer de la panique et de la psychose, il ne faut pas laisser trop d’interprétations au confinement et c’est le moyen indispensable pour protéger au maximum les Français.
Pour FO Métaux, il conviendra ensuite d’aider les entreprises et de relancer notre économie et notre industrie tout en laissant le dialogue social s’instaurer pour trouver, selon les cas et les entreprises, des accords pour préserver l’industrie et ses emplois et non pas en imposant des dispositions contraignantes qui ne respectent pas le code du travail, ni les dispositions conventionnelles.

A suivre, le Communiqué de presse

28 mars 2020

Des Ordonnances qui ne soigneront pas du Coronavirus

LE CORONAVIRUS EST DANGEREUX POUR LE CODE DU TRAVAIL

Les ordonnances viennent d’être publiées. Ce sont des remises en cause importantes du code du travail qui ont été adoptées. 
  • Il sera possible de porter à 48h la moyenne de la durée du travail et à 60h sur une semaine isolée.
  • Le repos hebdomadaire le dimanche pourrait être supprimé et le repos quotidien ramené à 9h au lieu de 11h. 
N’est-ce pas révoltant quand il y a des millions de chômeurs et que tous les salariés qui se trouvent actuellement au travail sont stressés, exténués et terriblement inquiets pour leur santé et celle de leurs proches ?
  • Concernant les jours RTT et les comptes épargne temps, l’employeur pourra les imposer à sa guise. 
  • Un accord d’entreprise ou de branche pourra autoriser l’employeur à imposer d’avancer ou de différer 6 jours de congés avec un seul jour de prévenance. 

Non, les longues journées de confinement, ce ne sont pas des vacances. Les règles du Code du Travail ont été mises en place pour protéger les salariés, leur santé et leur sécurité. Leur remise en cause est décidée jusqu’au 31 décembre 2020. S’agit-il bien d’un combat contre le virus ? Oui, les salariés sont fondés à douter du bienfait de telles mesures dans la lutte contre le COVID-19.

Quid de l’efficacité des mesures du gouvernement :
- incapable de mettre à disposition des soignants et de ceux qui sont en première ligne le matériel de protection nécessaire à commencer par les masques FFP2 ;
- qui refuse de mettre en place le dépistage sous prétexte de considérants scientifiques ;
- qui fait pression pour que salariés des entreprises n’ayant pas une activité essentielle retournent au travail, ce qui met en danger la santé de dizaines de milliers de salariés, de leurs proches, mais aussi des médecins et des soignants. Quand on va au travail, c’est pour gagner sa vie, pas pour la risquer !
- qui remet en cause le code du travail.

____ __ _
Article connexe : LA GRIPPE EST DANGEREUSE POUR LE CODE DU TRAVAIL (du 3 septembre 2009)

27 mars 2020

COVID-19 : Déclaration du bureau de l’Union Départementale au 24 mars 2020

Le bureau de l’Union Départementale s’est réuni dimanche soir (22 mars) puis mardi soir (24 mars) en conférence téléphonée.

Depuis une dizaine de jours, les responsables de l’Union Départementale et l’ensemble des militants FO sont assaillis de demandes et de questions venant de tout le département. 
...Encore une fois, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles : il est nécessaire que les entreprises puissent avoir accès, sans restriction, au dispositif de chômage partiel et que les salariés voient leurs rémunérations maintenues à 100 %. ...Nous refusons que les professionnels de santé soient de la chair à canon. Nous refusons que les résidents des Ehpad soient sacrifiés. ...Le combat contre le coronavirus est à ce prix. Ce combat, nous le menons en toute indépendance, en défendant les intérêts des salariés, des retraités et chômeurs. Si certains appellent de leur vœux à « l’union sacrée » ou à faire « bloc » avec le gouvernement et le patronat, nous réaffirmons, pour notre part, que nous ne participerons d’aucun dispositif qui viserait à nous transformer en auxiliaire chargé de mettre en œuvre une nouvelle dégradation des droits et protections de l’ensemble des salariés.
A suivre, la déclaration du bureau

26 mars 2020

FAQ Intérim et Guide syndical sur les mesures liées au Coronavirus

Recueil des questions/réponses concernant le secteur de l’Intérim
En cette période de confinement, vous trouverez les principales questions et réponses selon les différentes situations des salariés : https://fecfo-services-interim.fr/questions-reponses-en-periode-de-confinement/ (Covid 19 – Questions / réponses & Guide FO des salariés confrontés aux mesures de confinement).
____ __ _
Vous pouvez également nous suivre l'actualité sur le site internet : https://www.fecfo-services-interim.fr ou via l’application « FO INTERIM » (sur le Google Play store pour Android et sur Apple store).

Le SNUDI-FO réunit les collègues sur le terrain

Enseignement - Premier degré

Depuis le début d'année, le Snudi FO 44 a organisé plusieurs réunions d’information syndicale regroupant des collègues déjà mobilisés mais aussi de nouveaux collègues en recherche d’informations et quelques salariés, retraités non enseignants.
Elles se sont tenues à Saint-Herblain, à Rezé, à Saint Etienne de Montluc et, pour la première fois, au Landreau où près de trente collègues étaient présents.

25 mars 2020

Lettre ouverte au Président de la République (Fédération FO Personnels des Services Publics et des Services de Santé)

FO44 relaie la lettre des trois derniers secrétaires généraux de la Fédération FORCE OUVRIÈRE des Personnels des Services Publics et des Services de Santé*, en date du 23 mars 2020.
Monsieur le Président de la République,
Devant la crise grave qui déborde aujourd’hui l’ensemble de notre système de santé, l’heure n’est pas aux polémiques stériles mais à l’urgence. Cependant dans toute guerre ou crise grave, il importe aussi d’analyser et de comprendre les raisons de la situation vécue pour en tirer le moment venu les décisions indispensables. Même si les causes sont anciennes, vous êtes par définition celui qui en aura la première responsabilité politique et il conviendra de ne pas se tromper en écoutant et en tenant compte de ce que vivent et pensent le personnel hospitalier et ses représentants.
*Didier BIRIG, actuel secrétaire général ; Denis BASSET, secrétaire général de 2016 à 2019 ; Didier BERNUS, secrétaire général de 2008 à 2016.

A suivre, la lettre ouverte au Président de la République

Le gouvernement fait-il vraiment la guerre au coronavirus ? (Médecins hospitaliers)

FO44 relaie l'appel de 56 médecins hospitaliers
« Nous médecins, nous voulons redire que notre engagement contre la maladie sera sans faille, aucun d’entre nous ne manquera à l’appel, Nous ferons tout pour soigner le plus possible de malades dans les meilleures conditions, mais aujourd’hui nous ne pouvons plus nous taire. »
A suive la lettre ouverte des médecins 

24 mars 2020

COVID-19 : Courrier au Préfet de Région

Coronavirus / COVID-19 -- Courrier  du 20 mars 2020 -- Union Départementale de Loire Atlantique
Monsieur le Préfet,
Depuis le début de la semaine, les responsables de l'Union Départementale FO sont assaillis de demandes venant de tout le département. Les salariés sont légitimement inquiets de la situation. D'un côté, on leur demande de respecter des règles de confinement ; de l'autre, dans les entreprises ils constatent que les dispositifs de sécurité sont la plupart du temps absents : pas de masque, pas de gel, pas de désinfection, proximité sur les lieux de travail. C'est pourquoi l'Union Départementale est à leurs côtés à chaque fois qu'ils utilisent leur droit de retrait pour obtenir une mise en chômage partiel parce qu'ils refusent de faire les frais de cette situation. Nous revendiquons que cela se fasse sans perte de salaire ni de tous les éléments de rémunération. Nous condamnons les pressions et les intimidations exercées par quelques employeurs à l’égard des salariés qui refusent de travailler lorsque les conditions de sécurité ne sont pas réunies.
 A suivre, le courrier de L'UD-FO44

23 mars 2020

Coronavirus et Continuité d’activité pédagogique, le grand contournement

Fédération Nationale de l'Enseignement et de la Culture et de la Formation Professionnelle

Le 18 mars 2020, dans un courrier adressé aux chefs d'établissements, le Rectorat de l'académie de Nantes a proposé aux enseignants de contourner les règles de confinement contre le Coronavirus. 
Ainsi, l’institution du ministère de l'Education nationale a conseillé aux professeurs d'utiliser un commerce de proximité pour la continuité des cours.  

A suivre,  le courrier en réponse de la FNEC-FP FO de l’académie de Nantes du 18 mars