InFOrmation syndicale

27 NOVEMBRE 2020 À 17H00 CONTRE LA "LOI SÉCURITÉ GLOBALE" RASSEMBLEMENT À ST NAZAIRE PLACE DE L'AMÉRIQUE LATINE -- 27 NOVEMBRE 2020 À 17H30 CONTRE LA "LOI SÉCURITÉ GLOBALE" RASSEMBLEMENT À NANTES DEVANT LA PRÉFECTURE -- 8 AVRIL 2021 Xème CONGRÈS DE L'UNION DÉPARTEMENTALE DES RETRAITÉS -- ...

27 novembre 2020

Toyota: 100 % de la production bloquée

Le 29 octobre, au troisième jour de grève chez Toyota, 100 % de la production était bloquée. 

La direction n'a donné aucun signe positif sur les salaires. Elle reste figée sur ses 0,8 % d'augmentation générale des salaires.

26 novembre 2020

Abandon de la proposition de loi de sécurité globale ! [RASSEMBLEMENT À NANTES]

POUR LA DÉFENSE DE NOS LIBERTÉS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES

Avec la proposition de loi relative à « la sécurité globale », un cran est franchi dans la remise en cause des libertés individuelles et collectives. Ce texte contient trop d’atteintes à la vie privée, à la liberté de la presse et au droit de manifester.

Les organisations syndicales de Loire-Atlantique (FO, CGT, CFDT, Solidaires, FSU, Syndicat des Avocats de France) demandent l’abandon de la proposition de loi relative à la « sécurité globale » qui s’oppose sur de trop nombreux points aux principes républicains et s’en prend aux libertés fondamentales dont celle de manifester.

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRÉFECTURE - VENDREDI 27 NOVEMBRE À 17H30

25 novembre 2020

Abandon de la proposition de loi de sécurité globale ! [RASSEMBLEMENT À ST. NAZAIRE]

 DÉFENDONS NOS DROITS ET NOS LIBERTÉS.

Faisant suite à l’état d’urgence sécuritaire, le l e Gouvernement profite de la crise sanitaire actuelle pour intensifier la remise en cause en rafale de nos droits et nos libertés, par de multiples lois liberticides.

Les Unions Locales FO, CGT, FSU, Solidaires et les associations LDH, Libre Pensée, Mouvement de la Paix, MRAP, MRAP Attac appellent les salariés, les retraités, les jeunes, et tous les citoyens et citoyennes à un rassemblement.

RASSEMBLEMENT VENDREDI 27 NOVEMBRE 2020 À 17H, PLACE DE L'AMÉRIQUE LATINE.

24 novembre 2020

Métaux: Interview de Franck Mariot

 F. Mariot, Secrétaire des Métaux de Nantes et région - Interview parue dans L'Ouest Syndicaliste n°712

Quelle est la situation des salariés dans la métallurgie ?

Avec la mise en place d’un chômage partiel massif puis de l’activité partielle de longue durée (APLD), les salariés perdent ou ont perdu jusqu’à 30% de leur rémunération brute… contrairement aux entreprises qui ont pu se voir attribuer une augmentation de 10% de leur indemnité portant leur reste à charge salarial à zéro. Cette aide supplémentaire n’empêche pourtant pas les patrons de profiter de cette conjoncture pour négocier des accords sur des plans de sauvegarde de l’emploi (PSE), des accords de performance collective (APC) et autres accords de compétitivité, qui privilégient au final l’enjeu financier au détriment des droits, des acquis, et des emplois des travailleurs. 

23 novembre 2020

« Un seul statut, un même traitement : 183 euros pour tous les hospitaliers ! » (1)

 par Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’UD CGT-FO de Loire-Atlantique

Sans surprise, Jean Castex a déclaré maintenir inchangées au moins pour les quinze prochains jours les règles du «confinement», tout en annonçant un durcissement des mesures coercitives pour ceux qui ne respecteraient pas les décisions prises par le conseil de défense (2). Il a exprimé toute son  admiration pour les professionnels de santé : « Ils sont à l'épreuve, ils sont fatigués, mais ils sont remarquables de compétence. Ils sont tous sur le pont », avant de préciser avec beaucoup d’aplomb : «Ces soignants ne nous demandent pas d’augmenter le nombre de lits, ils nous demandent surtout de tout mettre en œuvre pour éviter que les patients arrivent à l'hôpital.»

20 novembre 2020

Covid-19: pour les retraités la situation est préoccupante dans notre département

 Communiqué des organisations de retraités après leur rencontre en préfecture

La situation est préoccupante dans notre département puisque dans plus du quart des EHPAD, des membres du personnel et des résidents sont touchés par la Covid. L’intersyndicale s’est adressée à la représentante du Préfet pour exiger :

  • que soient testés préventivement et rapidement tous les personnels de remplacement et tous les nouveaux résidents, sans attendre qu’un cas ne se déclare, car, alors il est déjà trop tard ;
  • que les résidents malades aient bien le même accès aux soins aux hôpitaux pour se faire soigner sans que l’âge ne soit un obstacle, comme ce fut le cas en avril dernier ;
  • que les personnes travaillant au domicile des personnes âgées soient dotées de toutes les garanties de protection : masques, blouses, gants, etc. ;
  • et enfin que toutes les personnes isolées dans toutes les communes du département soient bien recensées et disposent d’un numéro d’urgence en cas de besoin conformément à la loi du 30 juin 2004.

Aucune réponse n’a été apportée ! Les retraités sont assignés à résidence et dans le même temps aucune mesure sérieuse de santé publique n’est mis en œuvre.

A suivre, le communiqué intersyndical

19 novembre 2020

"Etat d'urgence" et "Sécurité globale" suscitent émoi et colère

 Déclaration commune Etat d’Urgence Sanitaire - DES POUVOIRS EXCEPTIONNELS : UNE ATTEINTE DÉMOCRATIQUE MAJEURE


Les mesures « d’exception » prises par le gouvernement (état d’urgence, projet de loi sur la sécurité globale etc,.) suscitent émoi et colère. Hier soir 1000 personnes (une très grande majorité de jeunes) ont manifesté dans les rues de Nantes contre le projet de loi sur « la sécurité globale ». Comme l’exprime la déclaration des Unions Locales de Saint Nazaire, en commun avec les organisations démocratiques : « Les décisions gouvernementales de ces derniers mois, liées à la crise sanitaire, ont installé en France un état d’urgence sanitaire, dérogatoire du droit commun (…) L’état d’urgence sanitaire vient d’être prolongé jusqu’au 16 février 2021. La durée cumulée des états d’urgence sécuritaire et sanitaire fera que la France, depuis 2015, aura été gouvernée pendant presque trois années sous un régime de pouvoirs exceptionnels ». 

Cette dérive est inquiétante. C’est la raison pour laquelle l’Union Départementale propose une réunion intersyndicale ouverte aux organisations démocratiques comme la LDH et la LP. Comme indiqué dans le préambule des statuts de la Confédération, nous ne pouvons pas être indifférent à la forme de l’Etat : « Considérant que le syndicalisme ne saurait être indifférent à la forme de l’État parce qu’il ne pourrait exister en dehors d’un régime démocratique, les Syndicats Force Ouvrière reconnaissent au mouvement syndical le droit, lequel peut devenir un devoir, de réaliser des rapprochements ou des collaborations en vue d’une action déterminée lorsque la situation l’exige expressément. ».


A suivre, la déclaration commune "Etat d’Urgence Sanitaire" - Unions Locales FO et CGT de Saint Nazaire en commun avec les organisations démocratiques.

18 novembre 2020

Spaseen-FO : la prime Covid-19 pour tous

Syndicat des Personnels Administratifs des Services Extérieurs de l'Éducation Nationale


Depuis le mois de juin dernier, le syndicat FO des personnels administratifs de l'éducation Nationale alerte sur l'opacité qui entoure l'attribution de la prime covid-19. La tension est montée d'un cran suite au versement à quelques-uns sur la paie d'août d'une prime de 1 000 €, à l'exclusion de l'écrasante majorité.

Le SPASEEN-FO est partie prenante de trois assemblées générales qui se sont réunies dans les locaux du rectorat. Les personnels ont droit à la transparence. Tous ont subi le confinement, tous perdent chaque année du pouvoir d'achat : la prime doit donc être attribuée à tout le monde. La prime Covid-19 a suscité une grande colère parmi les personnels administratifs et techniques des services académiques de l'académie de Nantes. 


A suivre, l'interview de Muriel Henrio, Membre du Conseil syndical du Spaseen FO

17 novembre 2020

Proposition de loi relative à la sécurité globale - réaction FO

 Communiqué de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière - 17 novembre 2020

A plusieurs reprises la confédération FO a exprimé son inquiétude quant aux risques de fragilisation des garanties démocratiques au regard de dispositions d’exception prises en réaction au risque terroriste et aujourd’hui sanitaire, a fortiori quand celles-ci deviennent pérennes.

16 novembre 2020

Lycées et Collèges : des rassemblements à Nantes et Saint-Nazaire le 10 novembre

Syndicat National Force Ouvrière Lycées Collèges - Fédération Nationale de l’Enseignement de la Culture et de la Formation Professionnelle Force Ouvrière


La solution première, ce n'est pas que les élèves aient cours un jour sur deux, c'est de créer massivement des postes. A l'hôpital, nous voulons des lits et des personnels ! A l'Ecole, nous voulons des classes et des postes !

Quelques chiffres significatifs: (source SNFOLC44)

  • Collège Agnès Varda à Ligné  : 46% des personnels en grève, dont des agents territoriaux
  • Collège Paul Langevin à Couëron : plus de 35 grévistes
  • Collège Rosa Parks à Clisson : environ 10 grévistes
  • Collège La Colinière à Nantes : une dizaine d'enseignants et d'AESH à exercer un droit de retrait 
  • Collège Simone Veil à Nantes : plus d'1/3 des enseignants + vie scolaire (AED et CPE)
  • Collège Lucie Aubrac à Vertou : une 15aine + vie scolaire (AED et CPE)


A suivre: intervention et photos.