InFOrmation syndicale

DU MARDI 20 AU JEUDI 22 NOVEMBRE FORMATION "NÉGOCIER" - ...

07 juin 2012

POUR FAIRE BAISSER LE CHÔMAGE, IL FAUT CHANGER DE POLITIQUE MACRO-ÉCONOMIQUE


Les chiffres des demandeurs d’emploi inscrits fin avril 2012 confirment, encore une fois, la tendance de ces derniers mois: le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente et, de manière continue, le nombre de chômeurs de longue durée (+8%) et de chômeurs de plus de 50 ans (+15,6) explose sur un an.


Comme Force Ouvrière le répète inlassablement depuis plusieurs années, pour que le chômage baisse, il faut mettre en oeuvre une autre politique, tournée vers la reconquête industrielle, vers la consommation, le tout porté par une véritable réforme fiscale alliant justice et redistribution.

Alors que la situation de la Grèce est critique, que l’Espagne s’enfonce dans la récession, la Commission européenne, obnubilée par la doxa néo-libérale, veut imposer des réformes structurelles à la France conduisant, comme toujours depuis 25 ans, vers moins de protection sociale et plus de déréglementation des droits des travailleurs.

Pour Force Ouvrière, la lutte contre le chômage passe par une autre politique au niveau européen qui implique la renégociation des traités européens permettant, notamment, de réviser le rôle de la BCE et de s’inscrire dans le cadre d’une politique volontariste tournée vers la croissance et le plein emploi. C’est ce qu’a rappelé le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, lors des bilatérales avec le Premier Ministre le 29 mai dernier, et ce que rappellera Force Ouvrière lors de la Conférence sociale de mi-juillet.

Mais les urgences sociales n’attendent pas, c’est pourquoi, Force Ouvrière demande, rapidement, aux pouvoirs publics, la Cédéisation des 1.000 CDD embauchés en début d’année par Pôle emploi et une augmentation substantielle des moyens humains afin de renforcer l’accompagnement des demandeurs d’emploi qui en ont le plus besoin.