InFOrmation syndicale

LUNDI 8 JUILLET BUREAU DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - VACANCES DE FO44.ORG À PARTIR DU SAMEDI 27 JUILLET JUSQU'AU JEUDI 5 SEPTEMBRE - ...

08 juillet 2014

Accord gagnant à IDEA-Services


par Nadia Pambouc, secrétaire du Syndicat de la manutention de Nantes

Après 3 réunions de négociation, et le rejet par les assemblées générales des syndiqués  de Nantes et de Saint-Nazaire du projet d’accord salarial 2014, dans lequel était notamment prévue une prime exceptionnelle de 40€ liée à la négociation d’un accord d’intéressement pour 2014 ; la direction voulant absolument mettre cet accord en place et refusant catégoriquement de transformer cette prime en augmentation générale.

Après avoir informé la direction de ce refus et de la revendication de plus d’AG en niveau pour tous les salariés précisant que ceux –ci étaient prêts à se mobiliser, le syndicat Force-Ouvrière  obtient la réouverture des négociations salariales.
Lors de cette 4ème réunion le syndicat Force-Ouvrière a obtenu la transformation de la prime exceptionnelle en un plus sur l’augmentation générale,  sur la prime de transport ainsi que sur le titre restaurant et la prime de panier et le report de la négociation de l’intéressement dans le cadre du comité central d’entreprise qui se tiendra au mois de juin 2014.
Cette nouvelle négociation salariale répondant à nos revendications, le syndicat Force-Ouvrière décide de signer l’accord salarial 2014 pour les sites de Nantes et Saint- Nazaire.

Pourquoi ?
Cet accord préserve et améliore les garanties des salariés et leur pouvoir d’achat. Il ne s’inscrit pas dans le cadre de la politique d’austérité imposée par le gouvernement et est à l’inverse de l’accord du pacte de responsabilité signé par le patronat et certains syndicats, notamment la CFDT.

Que contient cet accord salarial 2014 ? Pour IDEA Services Château-Bougon :
  • une augmentation générale de 1,9% au 1er janvier 2014 sur le salaire de base, la prime de huit et l’ancienneté,
  • l’intégration de la dernière prime liée au poste de travail dans le salaire de base,
  • la revalorisation des taux horaire minimum de la grille de qualification de 2%,
  • une augmentation individuelle de 0,72% de la masse salariale, avec un minimum de 25€ brut  par mois sur la paie du mois de mai 2014,
  • la revalorisation des différentes primes (transport : +2%, ticket restaurant : + 2,4%, prime panier : +2%)
  • l’ouverture d’une négociation pour la mise en place d’une prime d’intéressement lors du prochain CCE.

L’ensemble de ces mesures représente pour 2014 une augmentation de +2,79% de la masse salariale totale.
Alors oui il fallait signer cet accord. Car celui-ci représente pour l’année 2014 une augmentation qui garantit, dans le cadre de la pratique contractuelle, une revalorisation significative du bas du bulletin de paie de chaque salarié.