InFOrmation syndicale

22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 27 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 27 MAI ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUDACE --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- 6 JUIN DE 9H15 À 11H15 RÉUNION D'INFORMATION « COMMENT DÉCRYPTER LES COMPTES DE RÉSULTAT EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : PASSER DES CHIFFRES À L’ACTION » --- 17 JUIN DE 14H15 À 16H30 RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » --- ...

05 mars 2009

C'ÉTAIT MIEUX, AVANT....


En 1982 la part des salaires dans la valeur ajoutée (1) s'élevait à 75 %, le reste (25%) allant à la rémunération du capital.

A partir de 1983, sous l'effet de la politique de rigueur et de désindexation des salaires, initiée par Jacques Delors et François Mitterrand, la part des salaires dans la valeur ajoutée n'a cessé de décroître jusqu'à perdre 10 points dès la fin des années 1980. Ce formidable transfert de richesses des salariés et de leurs familles au profit des capitalistes a nourri l'orgie spéculative que l'on sait, en même temps qu'elle asphyxiait la consommation.

La relance de la construction européenne avec la Traité de Maastricht, la dictature des critères de convergence pour assurer le passage à l'euro ont amputé le salaire des agents des fonctions publiques de plus de 30 % !

Pendant ces années, l'UD-FO44 n'a cessé d'alerter sur les conséquences dramatiques de cette politique de baisse du coût du travail qui, non seulement provoquait la misère, mais encore accumulait les ingrédients d'une crise majeure.

C'est pourquoi, pendant toutes ces années Force Ouvrière a mis en avant la revendication salariale. Nous avons revendiqué haut et fort l'honneur d'être les syndicalistes de la feuille de paye. Nous continuons à le faire.

Aujourd'hui les 200 euros d'augmentation de salaire revendiqués en Guadeloupe annoncent que l'heure approche où les comptes seront enfin soldés.

200 euros, c'est modeste, au regard de tout ce qui a été perdu. Mais après trente ans de reculs et de résistances, ils sonnent la contre-offensive pour commencer à récupérer ce qui nous a été volé. Cela explique que pour Paris et Bruxelles ces 200 euros soient insupportables en Guadeloupe, en France et sur tout le continent européen ...

Pour arracher les revendications, les salariés de Guadeloupe se sont dotés du LKP. Ce n'est pas la Commune de Pointe-à-Pitre mais ça y ressemble...

S'il est une certitude à notre époque incertaine, c'est que la France est désormais grosse d'une Révolution.



(1) la valeur ajoutée c'est la différence entre la valeur des marchandises produites par une entreprise et celle des biens et des services qu'elle a achetés pour réaliser leur production.



Note: JA