InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

13 juillet 2012

CONGRÈS RÉUSSI POUR LE "GROUPEMENT DÉPARTEMENTAL" DES HOSPITALIERS ET TERRITORIAUX FO

80 délégués ont participé au 29ème congrès du "Groupement départemental des Services publics et de santé", qui s'est tenu le 5 juin dernier à Savenay.

Rappelons pour mémoire que la Fédération FO des Services publics et de Santé se compose de deux "branches" :
  • La branche "Services publics", qui regroupe les syndicats FO de la fonction publique territoriale (ceux des conseils généraux exceptés),
  • La Branche "Santé" regroupant elle les militants de la fonction publique hospitalière, ainsi que ceux de la "santé privée".

En l'absence de Didier Pirot, secrétaire fédéral excusé, c'est Johann Laurency (ex-secrétaire régional de la Branche Services Publics), qui représentait au congrès la Fédération des Services Publics et de Santé.

Etaient également présents à Savenay Jean-Jacques Péaud et Yann Roué, secrétaires régionaux, le premier de la branche "santé", le second de la branche "services publics". L'UD-FO était représentée par Patrick Hébert ainsi que Michel Le Roc'h.
___ __ _


Interviews



Morgane Minet (C.H. de Savenay)


- L'Ouest Syndicaliste: La loi HPST (Hôpital, Patients, Santé, Territoire) a fait passer les hôpitaux locaux comme le vôtre au statut de "Centre hospitalier". Hormis l'appellation, ça change quoi au quotidien pour les personnels et les patients ?
Morgane Minet : Rien du tout budgétairement, bien au contraire. Donc quels que soient les services, les conditions de travail continuent de se faire de plus en plus difficiles ; et les pénuries de personnels se font de plus en plus durement ressentir. N'ayant pas les moyens d'appliquer les "ratios" normaux personnels soignants/patients, la direction fait tourner l'établissement en effectifs réduits lorsqu'elle est confrontée à un trop grand nombre d'arrêts-maladie. Lesquels vont d'ailleurs croissant du fait de l'épuisement moral et physique des agents résultant ... justement des cadences infernales.
Grands ou petits, tous les hôpitaux se retrouvent d'ailleurs à la même enseigne, confrontés aux mêmes problèmes de pénurie, et donc on retrouve partout les mêmes exigences revendicatives.
Autre volet revendicatif commun : les salaires. Les seules augmentations dont nous bénéficions depuis plusieurs années sont basées uniquement sur des avancements d'échelons ou de grades. Les quelques évolutions du SMIC provoquent des tassements au niveau des premiers échelons de chaque échelle, et cela diminue les retombées financières liées à l'ancienneté.
- L'OS : L'action syndicale, tant revendicative que militante, est-elle plus difficile dans les "petits" établissements que dans les "grands", tels le CHU ou la Cité sanitaire ?
Morgane Minet : Il faut parfois taper du poing sur la table pour lever des entraves, déguisées ou non, à la liberté syndicale. Ainsi quand nous "posons" des journées de congé syndical, nous ne sommes que rarement remplacé(e)s dans le service, et nos collègues se retrouvent avec une surcharge de travail.
Concernant notre place dans FO, je l'ai dit en conclusion de mon intervention au congrès, "il est important qu'à tous les niveaux de l'organisation les "petites" comme les "grandes" sections soient entendues à égalité".
Je me félicite que tel soit le cas dans le "G.D.44".




Sonia Rotsaert (EHPAD de Donges)


- L'Ouest Syndicaliste : Tu es à l'initiative de la toute récente implantation de FO à l'EHPAD (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Donges, où vous avez fait un tabac aux élections de "représentativité" d'octobre 2011 : 66% des voix.
Peux-tu nous expliquer les raisons de ton adhésion à FO, et nous dire comment et pourquoi, dans la foulée de sa constitution, la nouvelle section FO a mis K.O. la CFDT ?
Sonia Rotsaert : A l’EHPAD de Donges, comme dans bien d’autres, on a assisté au cours des dernières années à une dégradation accélérée des conditions de travail : tâches accomplies à la chaîne vu le manque de personnel, avec par ricochet une tendance à la baisse du temps de présence auprès des résidents et des familles. Par conséquent des soins de moins bonne qualité, à la «va-vite» ou reportés au lendemain. Par conséquent aussi une augmentation des risques de faute professionnelle ainsi qu'une démotivation des agents.
Or, nous savions qu'à l'Hôpital de Savenay, FO, majoritaire, avait fait la preuve de l'efficacité de sa pratique syndicale. Alors j’ai pris l’initiative de contacter Gérard Caillon, responsable hospitalier à la fois savenaysien et départemental Force Ouvrière.
- L'OS : Et depuis lors ?
Sonia Rotsaert: Gérard m’a d’abord informée sur les droits du personnel, et m’a donné quelques pistes pour les faire prévaloir dans l’établissement. Il m’a aussi incitée à créer une section FO; et comme plusieurs de mes collègues se déclaraient prêts à m’épauler, on a mis en place la section FO de l’EHPAD.
Il faut croire que cela correspondait à une attente réelle des personnels, puisque nous avons, comme tu le rappelais, obtenu les 2/3 des voix aux élections d’octobre 2011.
Nous avons pu établir un dialogue normal avec la direction. FO a obtenu quelques changements des règles de fonctionnement du comité technique et du CHSCT. Nous sommes vigilants pour faire respecter les droits individuels des collègues. Mais nous portons aussi toutes les revendications fédérales et confédérales.
___ __ _

Passage de témoin

Fabrice Bouron, nouveau secrétaire de la branche "Services publics" du "Groupement départemental"
Au précédent congrès du "Groupement départemental", en 2009, Vincent Le Lagadec, le secrétaire de la "Branche Services Publics" du "GD", n'avait pas sollicité le renouvellement de son mandat, pour cause de départ à la retraite.

Michel Gente, qui lui avait alors succédé, a fait de même au congrès 2012 du GD, ... lui aussi pour cause de liquidation prochaine de ses droits à la retraite.

Fabrice Bouron, secrétaire-adjoint du syndicat FO de Nantes-Habitat, délégué du personnel et secrétaire du CE de Nantes-Habitat, a été désigné par le congrès pour prendre le relais de Michel Gente. Lequel a promis de continuer à prêter son concours militant à la nouvelle équipe. Voilà donc un "passage de témoin" bien assuré, et prometteur d'une belle poursuite des implantations locales Force Ouvrière chez les "territoriaux" du département.