InFOrmation syndicale

RASSEMBLEMENT DÉPARTEMENTAL GRÈVE DES FINANCES PUBLIQUE QUAI DE VERSAILLES LUNDI 16 SEPTEMBRE À 14H - MANIFESTATION À PARIS POUR LA DÉFENSE DES RETRAITES SAMEDI 21 SEPTEMBRE - STAGE CHSCT-SSCT À NANTES DU LUNDI 23 AU VENDREDI 27 SEPTEMBRE - COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE FO44 VENDREDI 27 SEPTEMBRE À 9H30 - STAGE PAP-CSE À NANTES DU JEUDI 3 AU VENDREDI 4 OCTOBRE - STAGE CE-CSE À NANTES DU LUNDI 14 AU VENDREDI 18 OCTOBRE - ...

28 juin 2013

CDI INTÉRIMAIRE : TOUT ÇA POUR ÇA ?

Après 5 séances de négociation sur la possibilité de créer un CDI intérimaire, Force Ouvrière constate l’absence totale d’avancée sur le sujet.
La négociation ne porte que sur les revendications patronales et ne prend pas en considération les revendications des salariés de la branche du travail temporaire portées par les organisations syndicales qui les représentent.

Le patronat de la branche rajoute dans la provocation en demandant, avant toute discussion de fond, un assouplissement des conditions de recours au contrat de travail temporaire.

Pour Force Ouvrière, cette attitude n’est pas une surprise. Dès l’ouverture de cette négociation, FO avait soulevé un ensemble de réserves tant juridiques qu’économiques sur la viabilité d’un nouveau contrat de travail et ainsi de l’opportunité de créer cette novation juridique.

Force Ouvrière n’est donc pas étonnée de la tournure de cette négociation. Ces mêmes craintes avaient conduit FO à s’opposer à l’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013. Force est de constater que Force ouvrière ne s’était pas trompée en la matière.
Toutefois, fidèle à ses convictions et sa pratique, Force Ouvrière ira jusqu’au bout de cette négociation afin de préserver et améliorer les droits des salariés intérimaires.
___ __ _
Contact : Stéphane LARDY
LOI DITE DE «SÉCURISATION»