InFOrmation syndicale

DU MARDI 20 AU JEUDI 22 NOVEMBRE FORMATION "NÉGOCIER" - ...

25 juin 2013

RYTHMES SCOLAIRES : DANS LE 44, UNE PREMIÈRE COMMUNE SE DÉSENGAGE !

Lors de son dernier conseil municipal, la Mairie de Saint Mars de Coutais a décidé de se désengager de la mise en place des « rythmes » pour 2013.(Contactée par téléphone ce matin, la mairie indique que ce retrait est dû aux difficultés de recrutement et de financement des animateurs, et aux répercussions sur la tarification aux parents.)

Le gouvernement, qui avait pourtant promis un fond d'amorçage (25 millions d'euros annoncés) pour les communes qui s'engageraient pour la réforme Peillon dès 2013, vient de faire marche arrière. (Le coût de cette réforme sera, in fine, porté par les parents/salariés/contribuables). Le ministre cherche maintenant d'autres financements. Mais :
1. La CNAF (Caisse Nationale d'Allocations Familiales), sollicitée pour suppléer ce désengagement, vient de refuser.
2. Un accord-cadre vient d'être signé avec le groupe pétrolier Total pour que celui-ci finance à hauteur de 4 millions d'euros ! (voir site de la Fondation Total)
3. La ministre des Sports vient de présenter un projet d'arrêté permettant de confier la direction d'un accueil périscolaire de plus de 80 mineurs à un personnel non-titulaire du BAFD !
4. Le Conseil d’État vient de rejeter le décret visant à    assouplir les taux d'encadrement périscolaire (plus d'enfants par animateur, donc moins de personnels à payer)
5. La revue des maires et des élus déclare : « Quand les élus découvriront qu'ils ne peuvent pas compter sur l'aide attendue, ils risquent de renoncer à leur décision de passer aux nouveaux rythmes dès 2013. »

On a eu raison et on a toujours raison de dire que ces projets sont des projets d'éclatement du service public d'enseignement, centrés sur la « territorialisation » et non sur "le bien-être et les rythmes de l'enfant"...

En territorialisant l'école, ce décret remet en cause à la fois :
- Les conditions d'enseignement et d'accueil  des élèves
- Le statut de l'ensemble des personnels
- Le cadre républicain de l'école publique : laïcité, neutralité de l’État, égalité …

Au 20 juin, rien n'est encore arrêté : Les 26 communes restantes n'ont pas les financements, les personnels municipaux (voir les ATSEM de St Nazaire) voient leurs conditions de travail se dégrader, les mairies tentent de passer leur projet en force, et maintenant c'est Total qui serait le financeur !

Arrêtons le massacre ! Pas de mise en place en septembre 2013 !
Comme à Saint Mars de Coutais, les élus doivent retirer leur projet, et la DASEN  ne doit pas les valider !
___ __ _
DASEN (Directrice Académique des Services de l'Education Nationale)
ATSEM (Agents Térritoriaux Spécilalisés des Ecoles Maternelles)
BAFD (Brevet d'Aptitude aux Fonctions de Directeur)
___ __ _
SNUDI-FO : Laurent Bertotti - snudifo44@wanadoo.fr
Pétition : EMPÊCHER LA MISE EN PLACE DES "RYTHMES SCOLAIRES"