InFOrmation syndicale

LE BLOG FO44 SERA EN VACANCES DU 26 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE -- LUNDI 2 NOVEMBRE À 9H15 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- DU LUNDI 5 AU VENDREDI 6 NOVEMBRE STAGE "CSE" -- ...

03 avril 2020

Intervention de Luc Delrue, Représentant de FO au conseil de surveillance de l'ARS

Coronavirus - Conseil de surveillance de l'Agence régionale de santé le 31 mars 2020

A l’attention des membres du Conseil de surveillance de l’ARS des Pays de la Loire

Monsieur le Président du Conseil de Surveillance, Monsieur le Directeur général de l’ARS, Mesdames, Messieurs,

Même si les conditions ne sont pas des plus favorables pour engager un échange sur la situation de crise sanitaire que nous traversons, eu égard à l’organisation des délibérations du conseil de surveillance par voie électronique, je souhaiterais au nom de la cgt-FO vous alerter et vous faire part de la colère des professionnels de santé notamment hospitalier sur l’insuffisance, voire la pénurie, des moyens de protection des personnels et des salariés confrontés à l’épidémie à laquelle nous sommes confrontés.

Je sais, Monsieur le Président,  que ce sujet a été abordé avec vous en votre qualité de Préfet de région et les organisations syndicales représentatives le vendredi 27 mars dernier et que par ailleurs, les préfets de département et les délégations territoriales de l’ARS ont été saisis, à plusieurs reprises, par nos structures syndicales hospitalières quant à la pénurie de matériel de protection notamment pour les personnels des hôpitaux généraux comme psychiatriques, des EHPAD, des services à domicile et de l’éducation nationale, sans obtenir à ce jour de réponse, ce qui ne peut qu’exacerber l’incompréhension et la colère !

Samedi dernier, le Premier ministre et la ministre de la santé ont annoncé plusieurs mesures qui devraient commencer à prendre effet ces prochains jours avec des objectifs d’attribution en nombre croissant de masques et tests d’ici le mois de juin. Néanmoins l’urgence c’est maintenant et les personnels ne sont pas en mesure d’attendre 14 semaines pour obtenir les dotations de masques chirurgicaux et FFP indispensables à leur protection au quotidien. Dans les services, les soignants expriment une exacerbation  qui grandit de jour en jour, mettant en évidence les résultats d’une politique d’encadrement et de restrictions budgétaires menées depuis des années et qui se sont traduites par des milliers de suppressions de lits et la réduction du nombre de postes dans les établissements, mais aussi dans les agences régionales. Aujourd’hui on manque de tout après les masques et les tests font désormais pénurie : les sur-blouses, charlottes, gants, écouvillons, réactifs, pousse-seringues électriques, médicaments anesthésiants comme le curare, respirateurs… les personnels paient cher la gestion à flux tendu des stocks imposées pour des raisons d’économies.

Le chef du service de réanimation pédiatrique de l'hôpital Robert-Debré (Paris) résume bien l’état d’esprit des professionnels qui sont tous les jours en première ligne en déclarant sur Europe, réagissant  au discours du président Macron à Mulhouse : "on nous dit qu'après, on verra pour mettre en place un grand plan qui va enfin s'occuper de l'hôpital public ? Attendre la fin de la crise pour tout ça, c'est encore une fois repousser quelque chose qu'on connaît depuis très longtemps et qu'on demande à juste titre depuis plusieurs années maintenant. Les questions sont là. Les moyens, on peut les trouver. Donc, qu'on nous donne des chiffres, tout de suite. Qu'on nous donne de quoi travailler en sécurité, tout de suite. On ne peut plus passer des heures à écouter et entendre des promesses. C'est maintenant, pas plus tard. Maintenant."

Nous attendons que des réponses précises soient apportées aux personnels des hôpitaux publics et des EHPAD comme aux salariés des cliniques, des services à domicile, sans oublier les libéraux qui ne ménagent ni leur temps, ni leur peine  ne sont en rien responsables de cette pénurie de moyens. Ils demandent des actes, pas des paroles de réconfort. Je vous remercie pour votre attention.


Luc Delrue représentant cgt-FO au CS de l’ARS, le 31 mars 2020
Agence régionale de santé Pays de la Loire : https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/