InFOrmation syndicale

28 JUIN À 9H15 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- 1er JUILLET FORMATION "L'HISTOIRE DU SYNDICALISME" -- ...

06 mai 2021

Force Ouvrière dénonce les agressions dont ont fait l’objet des militants de la CGT

L'Union Départementale FO de Loire-Atlantique apporte tout son soutien aux artistes et techniciens de Graslin "insultés et blessés" par quelques dizaines d'individus, ainsi qu'aux 21 militants de la CGT agressés lors de la manifestation parisienne du 1er mai, à Paris place de la Nation.


Le 4 mai, les responsables de l’UD Cgt-44 ont constaté plusieurs impacts sur leur devanture avec écrit « Collabos » sur la porte. Camarades, lorsque l’on s’attaque à une organisation syndicale, c’est à l’ensemble du mouvement ouvrier que l’on s’attaque. 

Nous devons condamner tous les actes de violence à l’encontre des organisations syndicales quelles qu’elles soient et ne devons pas céder à ces tentatives d’intimidation qui pour objectif d’affaiblir le mouvement ouvrier. Nous devons donc rester extrêmement vigilants.


À suivre : 1- la réaction Force Ouvrière à propos des agressions violentes dont ont fait l’objet des militants de la CGT.  2- un message de solidarité de Michel Le Roc'h, secrétaire de l'Union Départementale FO, pour la Cgt-44.


Circulaire confédérale FO suite à l'agression de militants de la CGT



Message de solidarité à Fabrice David - secrétaire général de la Cgt-44

« Fabrice,

Nous partageons pleinement le contenu de votre communiqué de Samedi. Nous apportons tout notre soutien aux artistes et techniciens de Graslin "insultés et blessés" par quelques dizaines d'individus. De la même manière, nous apportons toute notre solidarité aux 21 militants de la CGT agressés lors de la manifestation parisienne.

Comme vous l'exprimez : «  à qui profitent ces agissements ? Quelles sont les relations existantes entre les soi-disant révolutionnaires et le pouvoir en place qui les laisse agir ? En tout cas, ils sont l'allié objectif du pouvoir et l'ont prouvé aujourd'hui encore ».

L'Union départementale FO 44 a organisé un meeting de 300 militants place de la gare de l'Etat et a rejoint votre cortège à la hauteur de la croisée des trams. De cela, les lecteurs de Ouest-France et Presse-Océan n'en auront rien su.

Compte tenu de l'offensive misérable du gouvernement contre nos droits et conquêtes sociales, nous considérons que l'action commune sur les revendications est plus que jamais nécessaire. Certains y opposent un "front commun contre l'extrême droite" pour dédouaner le gouvernement qui est pleinement responsable de la situation, y compris la montée de l'extrême droite (sécurité globale, décrets sur le fichage, amendement UNEF...).

Par ailleurs, je t'informe que les locaux de l'UD FO 63 ont été sauvagement saccagés à quelques jours du 1er mai. C'est là aussi une attaque inadmissible contre le mouvement syndical et la classe ouvrière.

Nous sommes bien entendu disponibles pour discuter de tout cela...

Fraternellement – Michel »