InFOrmation syndicale

22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 27 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 27 MAI ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUDACE --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- 6 JUIN DE 9H15 À 11H15 RÉUNION D'INFORMATION « COMMENT DÉCRYPTER LES COMPTES DE RÉSULTAT EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : PASSER DES CHIFFRES À L’ACTION » --- 17 JUIN DE 14H15 À 16H30 RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » --- ...

13 décembre 2008

Office National des Fôrets : 2 500 manifestants à Paris

Contre la privatisation de l'Office National des Fôrets

Pour faire suite à l’action du 14 octobre 2008 lors de laquelle 1200 forestiers avaient bloqué la plus importante vente de l’ONF, à Cérilly dans l’Allier (cf. L'Ouest Syndicaliste n° 457), c’est à Paris que 2500 manifestants (soit le tiers des personnels fonctionnaires de l’ONF) venus de la France entière se sont retrouvés pour mener une nouvelle action le 13 novembre dernier.

Après la plantation symbolique d’une forêt, d’arbres en carton, suivi d’un martelage tout aussi symbolique , sur le Champs-de-Mars, le cortège s’est mis en place pour se diriger vers l’Assemblée Nationale, où les délégués syndicaux ont interpellé les députés.

Cette mobilisation massive et unitaire demande l’abandon pur et simple du projet DREGE-FILLON. En effet, la restructuration de l’établissement conduit au démantèlement de celui-ci à brève échéance.

A travers la Révision Générale des Politiques Publiques, le gouvernement actuel entreprend le démantèlement des services publics. L’Office National des Forêts, établissement public chargé d’assurer la gestion durable des forêts de l’Etat et des collectivités locales, par le plan de restructuration lancé par son Directeur Général le 25 septembre dernier, voit sa transformation en opérateur privé au bout de cette logique, telle que la Poste le connaît actuellement.

Il est prévu des suppressions massives d’emplois alors qu’en 20 ans l’ONF a perdu le tiers de ses effectifs, des fermetures de services de proximité, la suppression de 11 agences départementales, d’une direction territoriale et la délocalisation du Siège de Paris à Compiègne.

L’ONF va connaître une situation fortement dégradée puisqu’en 2009 le montant des cotisations de pensions civiles va augmenter annuellement de 60 ME, qu’il devra financer en interne des missions d’intérêt général à hauteur de 10 ME par an, devra verser une soulte de 50 M€ à l’Etat au titre de son parc immobilier et que le marché du bois se dégrade.

Dans le seul but de répondre aux exigences de l’Etat il est prévu une augmentation des récoltes de bois, sans souci de la gestion durable des forêts.


C’est l’avenir des forêts qui est hypothéqué.
C’est le futur de nos enfants qui est bradé.

Prise de parole de Marc Coulon, secrétaire national du SNPA-FO principal syndicat à l'ONF - Michelle Faivre, Secrétaire FO–ONF-Nantes