InFOrmation syndicale

LE BLOG FO44 SERA EN VACANCES DU 26 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE -- LUNDI 2 NOVEMBRE À 9H15 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- DU LUNDI 5 AU VENDREDI 6 NOVEMBRE STAGE "CSE" -- ...

02 avril 2012

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES SYNDICATS DE LA BASSE-LOIRE

Les délégués FO de la Basse-Loire se sont réunis en Assemblée Générale le vendredi 16 mars à l’Espace Culturel et Associatif de la Tour à Plomb de Couëron.
Les principaux syndicats et sections syndicales étaient présents et ont fait part de la situation, de leurs préoccupations et de leurs revendications.
Michel Le Roc'h, secrétaire-adjoint de l'UD-FO ainsi que Lionel Bellotti, secrétaire de l'Union Locale, conclurent les débats.


ArcelorMittal , Basse-Indre :
Yann Ravart a présenté les effectifs, qui ne cessent de décroître : en 2011, il y a eu 23 embauches sur 40 départs, ce qui fait un total de 556 salariés.
Le site de Basse-Indre subit une baisse de la production de 35% faute de commandes. De fait, 10 jours de chômage ont été programmés depuis le début de l’année, auxquels s’ajoutent 15 jours de chômage en 2011.
Lors des négociations salariales de début 2012, FO a obtenu 2,8% et une prime de 300€.
A ce jour, le syndicat FO Métaux de Basse-Indre est majoritaire (42,5%), il compte 118 adhérents et gère le CE du site.

Municipaux de Couëron :
Thierry Colson travaille au développement syndical sur le terrain avec l’équipe FO.
Suite à la modification des statuts article 105 de la loi de finances, qui a une incidence sur les jours de carence, l’équipe FO a réalisé une lettre ouverte et une pétition, qui a recueilli environ 200 signatures (406 agents sont concernés), obligeant le maire de Couëron et les élus à se prononcer sur le sujet.
Rappel : FO représente 25% aux dernières élections de 2008.

DCNS Indret :
Franck Pageot a expliqué que lors des élections nationales FO a fait une alliance avec CFTC et UNSA pour obtenir sa représentativité et devient la 2eme organisation syndicale du site.
Il a indiqué que la DCN a des bons résultats et fait des bénéfices, sans pour autant qu’il y ait juste retour en terme de salaire pour les salariés, puisque les salaires sont gelés depuis 2 ans.
Aujourd’hui, le personnel de la DCNS d’Indret est réparti 40% fonction publique et 60% privé.
La CFDT s’organise avec la CGT pour contrer FO, mais FO ne se laisse pas faire.

Municipaux de La Montagne :
Richard Routier a engagé des discussions sur la mise en place du Compte Epargne Temps et du CHSCT.

Service des Essences :
Marcel Nicolas a expliqué que, suite à une concentration des sites essences en France, le site de Couëron est en voie de fermeture (31/12/2013 officiellement).
Le site de Couëron existe depuis 1939 et devra être dépollué après sa fermeture. Il reste 2 camarades à reclasser dans le bassin d’emploi.

Association des retraités de la Basse-Loire :
Jean Hutin a rappelé les travaux de l’équipe des retraités de la Basse-Loire, qui compte 60 adhérents. Une délégation FO accompagnera Lionel Bellotti pour rencontrer le maire de Basse-Indre suite à la suppression du centre Jean Monnet, et par conséquent de «l’antenne» FO de Basse-Indre.

Les conclusions de Lionel Bellotti, secrétaire de l'UL
Apportant le salut de l'UD-FO à l'assemblée, Michel Le Roc'h, secrétaire-adjoint de l'Union Départementale, souligna, au cours de son exposé sur la situation générale, que la loi de 2008 sur la "représentativité", qui visait l'élimination de FO, a totalement échoué quant à son objectif, et qu'au contraire on voit certaines organisations syndicales, dont l'existence se trouve menacée par la loi de 2008, rejoindre FO.
Le secrétaire de l'Union Locale, Lionel Bellotti, conclut la réunion. Il précise qu'en prévision des élections TPE de décembre prochain, lui-même et toute l’équipe FO de la Basse-Loire assureront une campagne dans le secteur de la Basse-Loire en collaboration avec l’UD.
Puis il informe les membres de l’UL de la situation du site de Arcelormittal Florange qui vit des moments difficiles (voir ci-contre).
Il rappelle que le syndicat FO est libre et indépendant et ne doit compter que sur lui-même pour défendre l’intérêt des salariés. Il alerte et recommande aux délégués FO d’éviter toute récupération politique en cette période de campagne électorale.