InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

29 novembre 2013

GRÈVE HISTORIQUE DES DOUANIERS

Article paru dans FO Hebdo 3096

Du jamais vu. Le 21 novembre, avec 1.600 manifestants devant Bercy et des taux de grévistes sans précédent dans tout le pays –parfois jusqu’à plus de 70%.

La mobilisation des personnels douaniers contre le plan stratégique «Douane 2018», à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales du secteur*, s’est révélée historique.

«Notre principale revendication est l’arrêt immédiat des suppressions d’emplois. La douane subit depuis des années des destructions d’emplois massives, au rythme de trois à quatre cents par an. Aujourd’hui, avec ce nouveau plan, nous allons passer en deçà du seuil critique de 15.000 agents et nous ne serons plus du tout en mesure d’exercer correctement nos missions», explique Michèle Boutonnet, Secrétaire générale de l’Union syndicale des Douanes et droits indirects.

L’AMPLIFICATION DE LA MOBILISATION À L’ORDRE DU JOUR

De la lutte contre la fraude fiscale, contre le trafic d’armes ou de stupéfiants à la chasse aux contrefaçons de médicaments et aux jouets dangereux... À travers leurs missions, les douaniers jouent un rôle majeur dans la protection des citoyens. Leur travail assure aussi chaque année à l’État 13% de ses recettes, via le recouvrement des droits de douane à l’importation dans l’Union européenne, des impôts indirects sur les tabacs, les alcools et les produits pétroliers, et de la TVA sur les produits importés des pays tiers à l’Union européenne. «Le gouvernement doit comprendre qu’en diminuant nos moyens pour réduire les dépenses publiques, il va aussi réduire ses possibilités de recettes», souligne Michèle Boutonnet.

Mais à ce jour, le ministère n’a pas même voulu entendre parler d’un moratoire sur la mise en œuvre du projet stratégique, ni de la réalisation d’un état des lieux de la Douane intégrant les travaux des états généraux que les organisations syndicales ont tenus le 18 septembre dernier. Après avoir été reçues en délégation au plus fort de la mobilisation et constaté s’être heurtées à un «mur», les organisations syndicales ont décidé de proposer à l’ensemble des personnels «d’amplifier la mobilisation pour défendre le service public douanier et des droits indirects».

*FO, CGT, CFDT, CFTC, SOLIDAIRES, UNSA.