20 décembre 2018

Ehpad: À propos des « états généraux » en Loire-Atlantique

La presse locale a consacré des pages entières à ces « états généraux ». L’événement a même été relayé nationalement par l’Agence de Presse Médicale, qui leur a consacré un article très long et très élogieux. Par ailleurs, le Conseil métropolitain et départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CMDCA) est totalement impliqué dans l’opération.
Mais qu’en est-il en réalité ? 

L’Ouest syndicaliste publie ci-après un extrait de la déclaration commune  effectuée au CMDCA par les organisations syndicales de retraités FO, CGT, CFTC, CFE-CGC, Solidaires, FSU et FGR :
« Il y a eu dans le département des états généraux qui ont permis aux gestionnaires de débattre, mais qui n’ont nullement amélioré la situation dans les établissements.Et pourtant les parlementaires qui se sont penchés sur le problème, quelle que soit leur appartenance politique, de Mme Iborra, députée de la majorité En marche, au sénateur Mr Bonne et à Mme Fiat, députée de la France Insoumise, tous ont rendu des rapport qui sont accablants dans leur constat et tous émettent des préconisations qui toutes concordent.  Citons le rapport Iborra /Fiat : « Il faut rendre opposable une norme minimale d’encadrement en personnel au chevet – aides soignantes et infirmiers) de 60 ETP pour 100 résidents » (le Plan grand âge de 2006 disait 1 salarié en EHPAD pour 1 résident ce qui revient à peu près au même).Le coût est connu : 8 milliards. Et qu’on ne nous dise pas que cela est utopique. Que sont ces 8 milliards au regard des 40 milliards (CICE et exonérations de cotisations) qui vont être donnés au patronat en 2019 ? Cinq fois moins ! Sans compter les cadeaux qui sont faits aux fortunes de ce pays par la suppression de l‘ISF...« Depuis 2010 il n’y a plus moyen  de créer des places en EHPAD, l’Agence régionale de santé les bloque » a déclaré le Président Grosvalet Nous refusons d’admettre ce blocage car c’est une honte, aussi nous revendiquons la création d’établissements publics et de nouvelles places d’accueils de jour et temporaires pour les personnes âgées et handicapées dépendantes.Nous refusons d’admettre qu’il faille, et ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres, attendre plusieurs années pour avoir une place à Saint Herblain.(…) »