InFOrmation syndicale

18 NOVEMBRE STAGE "HISTOIRE DU SYNDICALISME" -- 22 AU 26 NOVEMBRE STAGE "CSE" -- 29 NOVEMBRE AU 3 DÉCEMBRE STAGE "SSCT-CSSCT" -- 6 AU 10 DÉCEMBRE STAGE "CONNAITRE SES DROITS II" -- 15 AU 17 DÉCEMBRE STAGE "TRAVAIL ET HANDICAP" -- 17 MARS CONGRÈS DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- ...

17 décembre 2020

Le 15 décembre un rassemblement pour le retrait total de la loi "sécurité globale" !

 Rassemblement à Nantes mardi 15 décembre 2020 à l'appel de FO - CGT - FSU - Solidaires - Syndicat des Avocats de France - + 19 associations 


Le gouvernement développe un arsenal répressif et autoritaire qui remet en cause les libertés fondamentales de toutes et tous. Il profite de l’état d’urgence sanitaire qui confie à l’Exécutif des pouvoirs exceptionnels pour faire passer des lois et promulguer des textes qui portent atteinte aux libertés et aux droits sociaux.

Ce 15 décembre, 1000 manifestants sont venus dénoncer la proposition de loi « sécurité globale ». Une proposition de loi qui créé un précédent dans l'histoire de notre pays et qui s’inscrit dans un continuum sécuritaire avec une succession de textes liberticides. 

Face aux licenciements, à la croissance des inégalités, à l’explosion de la pauvreté, le gouvernement se donne les outils pour surveiller, réprimer et essayer de contenir la contestation et les luttes sociales.

Les syndicats et associations signataires dénoncent le discours sécuritaire du gouvernement qui prétend protéger la population et la République, alors qu’il remet en cause nos droits et nos libertés.

SANS LIBERTÉ, PAS DE SYNDICAT LIBRE !

La loi « sécurité globale »représente un véritable tournant dans l'instauration d'une surveillance généralisée et dans l'atteinte à la liberté de la presse et la liberté d'observer. 

Les manifestations pour l’abandon de la proposition de loi ont réuni des centaines de milliers de personnes. Leur succès, à Nantes comme partout en France, a fragilisé la position du gouvernement et nourri une crise politique autour de l’article 24.

Mais le compte n’y est pas : c’est le retrait total de la proposition de loi « Sécurité globale » que nous revendiquons. 


RETRAIT TOTAL DE LA LOI "SÉCURITÉ GLOBALE"

Nous exigeons :

  • Le retrait total de la proposition de loi de « Sécurité globale » ;
  • L’abandon d’une logique sécuritaire et liberticide qui affaiblit les possibilités d’expression de la population et restreint les libertés et les droits ;
  • Le retour aux droits démocratiques, sociaux, syndicaux et aux libertés de circulation, de rassemblement et de manifestation.

_____ __ _
L’Élysée sur un volcan (édito de Michel Le Roc'h)
Sécurité globale: à Nantes une marche pour les libertés (manifestation du 5 décembre à Nantes)