InFOrmation syndicale

8 MARS À 9h15 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- 8 MARS ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE AUDACE -- 15 MARS DE 14 À 18H RASSEMBLEMENT À MINDIN -- 22 AU 26 MARS STAGE RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CSE -- 8 AVRIL Xème CONGRÈS DE L'UNION DÉPARTEMENTALE DES RETRAITÉS -- 22 MARS AU 4 AVRIL ÉLECTION TPE --...

22 février 2021

Vaccination contre la Covid: les organisations syndicales de retraités écrivent au Directeur de l'ARS

Union départementale des Retraités FO de Loire Atlantique 

Le 1er février dernier, les organisations syndicales de retraités FO, CGT, FSU, Solidaires, CFE CGC, CFTC, FGR FP, LSR de Loire-Atlantique ont envoyé un courrier au directeur de l'Agence régionale de Santé - avec copie au préfet, à la présidente de région et au président du Conseil départemental -, afin de dénoncer la politique sanitaire du gouvernement, notamment en matière vaccinale.


À Monsieur le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire
Copie pour information à :
Monsieur le Préfet du département de Loire Atlantique, 
Madame la Présidente de Nantes-Métropole, 
Monsieur le Président du Conseil départemental de Loire Atlantique

Objet : Campagne de vaccination contre la Covid en Loire atlantique.
Monsieur le Directeur,

Nos organisations souhaitent attirer votre attention sur la situation des personnes âgées, des résidents et personnels des EHPAD, des soignants et personnes à risques au regard de la campagne de vaccination qui a débuté en France depuis la fin du mois de décembre. S’il ne nous appartient pas de nous prononcer sur la qualité des différents vaccins proposés, et tout en respectant la liberté de choix de chaque personne de se faire vacciner ou non, nous souhaitons que chaque citoyen.ne qui demande à être vacciné.e puisse l’être. De ce point de vue, l’organisation actuelle de la campagne de vaccination pose de nombreux problèmes. Nous nous interrogeons donc sur la stratégie de vaccination, sur les moyens effectivement déployés pour la mettre en œuvre et sur le fait que des traitements adaptés soient disponibles et proposés systématiquement à tout.e patient.e infecté.e par la Covid 19, quel que soit son âge.

Au plan national, nous observons, de la part du gouvernement, une impréparation de la campagne, un manque de célérité dans son organisation et surtout une pénurie de vaccins, conséquence d’une politique qui a sacrifié les moyens de la recherche publique, détruit les emplois nécessaires à celle-ci et a laissé délocaliser la production des médicaments. Ainsi, le pays est-il dépendant aujourd’hui des laboratoires étrangers qui annoncent tous des retards et peuvent même diminuer les livraisons prévues. De ce fait, des centres de vaccination sont obligés de fermer. Il est constaté partout une difficulté forte et récurrente pour les prises de rendez-vous, des délais qui ne sont pas précisés et le sentiment partagé d’une forte distorsion entre communications gouvernementales et réalités du terrain. (...)

C’est pourquoi nous demandons la mise à disposition de doses de vaccins correspondant aux besoins réels de la population, des centres de vaccination de proximité, des personnels qualifiés en effectif suffisant pour cette campagne (...).


_____ __ _

Après les masques, le scandale de la vaccination | Communiqué FO44