InFOrmation syndicale

- La confédération FO organise son 1er salon CE, le 7 novembre Plus d'inFOs...
- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

27 mai 2014

Ignorer le pacte de responsabilité ?... Ou le prix des zigzags unicitaires


L'initiative de l'UGFF-CGT  (CGT Fonction publique) d'organiser le 3 avril dernier, de concert avec la CFDT (et sachant pertinemment que la FGF-FO ne pourrait être présente  ce jour là) une "intersyndicale" Fonction publique débouchant sur un appel "inamendable" (sic) à "la mobilisation" (pas forcément à la grève) le 15 mai, ce avec silence radio sur le "Pacte de responsabilité" ... ne doit rien au hasard. Elle résulte et illustre le bras de fer à tous les niveaux au sein de la CGT entre les partisans d'un axe de la résistance avec FO et ceux qui, à l'opposé, jouent la carte du "syndicalisme rassemblé"  avec la CFDT.


Il faut savoir en effet que, par crainte d'être mis en minorité au CCN de la CGT  des 11 et 12 mars derniers, T. Le Paon s'était rallié, in extremis, à la proposition de Force Ouvrière de grève interprofessionnelle le 18 mars contre le pacte de responsabilité. Mais 3 grosses fédérations CGT particulièrement euro-CFDTisées avaient alors voté contre l'action commune avec FO : celles des postiers, des cheminots et la CGT Fonction Publique (UGFF-CGT). Voilà qui explique la remise en selle du "syndicalisme rassemblé" sur la base très "soft" d'une plate-forme CFDTisée cautionnant de fait par son silence le pacte de responsabilité.

Mais dans les rangs CGT, la pilule passe fort mal. D'où la multiplication survenue à tous niveaux des déclarations communes FO-CGT (plus FSU et Solidaires selon les circonstances) appelant à faire grève le 15 mai contre le pacte de responsabilité, incompatible avec les revendications. Fait révélateur, et exemple parmi tant d'autres, de la résistance aux sirènes CFDTistes dans la CGT : l'appel commun CGT-FSU-FO des Territoriaux du Mans se trouve relayé hors de la Sarthe sur bien des sites (y compris nationaux) de la CGT.

A contre-courant de ce mouvement, la CGT 44 (comme la FSU et Solidaires 44) paraît, elle, succomber à la tentation du "syndicalisme rassemblé" avec la CFDT. Ainsi (voir ci-dessous), après avoir signé le 25 avril avec l'UD-FO un appel à manifester le Premier mai "pour affirmer haut et fort leurs revendications et dire Non au pacte de responsabilité" synonyme entre autres de "blocage des salaires des fonctionnaires (7 ans de gel !), l'UD CGT, la FSU et Solidaires, pour sauver le deal avec la CFDT,  ont refusé la proposition de Force Ouvrière d'appeler à la grève le 15 mai en disant NON au pacte de responsabilité.


Ces trois organisations (fort embarrassées) ont même refusé, lors de la rencontre intersyndicale du 7 mai de reprendre la moindre phrase du texte qu'elles avaient elles-mêmes signé 15 jours plus tôt (le 25 avril) pour manifester le 1er mai contre le pacte de responsabilité.

A croire que de synonyme de déclaration de guerre à la classe ouvrière et de gel du point d'indice des fonctionnaires pour 7 ans, le pacte de responsabilité MEDFDT/Hollande serait soudainement devenu une broutille joyeusement sacrifiable (sacrifiable le 15 mai, et du coup pourquoi pas après ?) sur l'autel du "syndicalisme rassemblé".

Pas sûr que cet affectueux brin de muguet offert à la MEDEFDT soit du goût de tous à la CGT, comme à la FSU et à Solidaires 44.