InFOrmation syndicale

VACANCES "FO44.ORG" DU 15 JUILLET AU 1er SEPTEMBRE 2017

10 juillet 2015

Vote de la grève illimitée chez Manitou, le 7 juillet 2015

Les salariés rejettent les propositons de la Direction et votent la grève illimitée pour revendiquer 1,8% d'augmentation générale.
Réunis en assemblée générale lors d’un nouveau débrayage mardi 07 juillet, les salariés grévistes ont été appelés à se prononcer sur les dernières propositions de la Direction.


Les Organisations Syndicales FO, CGT et CFDT ont pris la parole à tour de rôle pour rendre compte des négociations de la veille et présenter le dernier accord proposé par la Direction, à savoir :
  • 1,4% en AG + 0,4% en AI.
  • Une prime de 200€, sous la forme d’un complément d’intéressement 2014, versée en octobre.
  • Déroger, pendant une période de 18 mois, à l’accord cadre sur l’aménagement du temps de travail en passant le contingent d’heures supplémentaires annuelles de 50h à 66h, soit 8 samedis obligatoires au lieu des 6 samedis prévus dans l’accord ATT.

La question posée aux salariés était simple : êtes-vous favorables à la signature d’un tel accord ?
Les Syndicats avaient pris soin de préciser que le « NON » entraînerait une intensification très forte des mouvements de débrayages avec au programme :
  • Une opération « usine morte » avec 24h de grève dès le vendredi 10 juillet.
  • La grève illimitée à partir du mercredi 15 juillet à 12h00, au retour du pont du 14 juillet.

Les salariés se sont exprimés très clairement dans les 4 établissements :
- Ancenis : 434 votants, 351 NON à la signature et 83 OUI, soit 80,9% des votants pour la grève.
- Candé : 43 votants, 40 NON à la signature et 3 OUI, soit 93% des votants pour la grève.
- Laillé : 58 votants, 57 NON à la signature et 1 OUI, soit 98% des votants pour la grève.
- Beaupréau : 36 votants, 10 NON à la signature et 26 OUI, soit 27,7% des votants pour la grève.

Dans les 3 établissements ou FO est majoritaire, les salariés ont voté très nettement contre la signature de l’accord et donc pour la grève.
Seuls les salariés de Beaupréau ont voté pour la signature de l’accord.
La CFDT, seule Organisation présente dans cet établissement, n’y est sans doute pas pour rien !

Au global, la grève est décidée par plus de 80% des votants.

Tout ceci est très compréhensible, l’année dernière alors que le résultat net de l’entreprise n’était que de 750.000 €, FO et la CGT avaient signé un accord à hauteur de 1,8% en AG.
Cette année, avec un résultat net de 30 millions d’€ (x40), la Direction reste bloquée à 1,4%.
Pour autant, l’enveloppe de salaire variable destinée aux cadres est passée de 2.250.336 € à 3.200.000 € cette année (+42%), soit environ 1 million d’€ de plus pour 409 cadres !