InFOrmation syndicale

VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

Vacances du Blog FO44.ORG du lundi 23 juillet au jeudi 13 septembre 2018.

11 avril 2011

COMMUNIQUE SDAS 44 CONFLUENCE

Une délégation F-O, composée de 3 salariés de l’Association Confluence Sociale, du secrétaire du SDAS F-O et des secrétaires adjoints de l’Union Départementale cgt-FORCE OUVRIERE de Loire-Atlantique, a été reçue par Madame Michelle MEUNIER, vice-présidente du Conseil général de Loire-Atlantique déléguée Enfance et Familles le mercredi 16 mars 2011.

Pour F-O, à l’initiative de cette rencontre, l’objectif était de faire part au Conseil Général 44 des inquiétudes qui pèsent sur l’avenir du service d’Accueil Familial Spécialisé, pour lequel un plan de restructuration et de licenciements économiques a été initié. Ce service accueille une vingtaine d’enfants, placés sur décision judiciaire sous l’autorité du Président du Conseil Général de Loire-Atlantique.

L’association Confluence Sociale argue d’un « déficit » de la structure mettant en cause les financements du Conseil Général 44.

Ce dernier nous a indiqué tenir compte de la « spécificité » de ce service, mais qu’il ne pouvait plus assurer le financement de la structure à la hauteur des besoins actuels.

Pour F-O, il s’agit là d’une illustration de la transposition de la Révision Générale des Politiques Publiques dans le secteur privé à but non lucratif, le service d’Accueil Familial Spécialisé effectuant une mission de service public sur demande du Conseil Général 44, à l’origine de sa création.

F-O dénonce cette mécanique qui s’inscrit dans le dogme de la « réduction des déficits publics », qui conduit à une dégradation de la qualité des prestations fournies en réduisant les dépenses à caractère social.

Les décisions du Conseil d’Administration de Confluence Sociale provoqueront une réduction drastique des moyens permettant aux Assistants Familiaux d’effectuer leur travail dans un cadre spécialisé, voire à la disparition pure et simple de cette forme d’accueil qui répond aux besoins d’enfants en grandes difficultés.

Ces décisions de restructuration entraînant des licenciements économiques ont d’ailleurs été prises sans aucune concertation des instances représentatives du personnel, ont été signifiées brutalement par courrier recommandé aux salariés concernés le 24 décembre dernier, et ont constitué l’unique réponse de l’employeur à une situation qui n’a fait que de se dégrader durant des années.

Dans l’intérêt des 20 enfants placés jusqu’à présent ainsi que de celui des Assistants Familiaux à qui ils sont confiés, F-O revendique le maintien de ce type d’accueil avec l’encadrement spécialisé qui a prévalu à sa création, particulièrement l’intégralité des temps d’intervention de pédopsychiatre, quel que soit le mode de gestion, public comme privé.


Contact : Eric DENISET - sdasfo44@club-internet.fr